Les principes fondamentaux de l'immatriculation des sociétés d'aviation en vertu de la loi luxembourgeoise sur la titrisation - Damalion - Independent consulting firm.
Sélectionner une page

Lamodernisation de la loi sur la titrisation au Luxembourg a été présentée le 21 mai 2021 devant la Chambre des Députés. Ces modifications visent à faire du Grand-Duché une juridiction de premier plan pour un large éventail de transactions et d’opportunités d’investissement.

Grâce à la loi sur la titrisation, les sociétés et les fonds basés au Luxembourg bénéficient largement de la fiabilité et de la souplesse des véhicules de titrisation dans le pays. Les amendements proposés pour la loi sur la titrisation visent à améliorer la flexibilité, la portée mondiale et le renforcement des caractéristiques clés.

Les caractéristiques, avantages et allégements inhérents au projet de loi sont disponibles pour les véhicules de titrisation existants et émergents. Elle ouvre la voie à de meilleures possibilités d’améliorer le régime global de titrisation au Luxembourg en étendant les modalités de financement des sociétés de titrisation et en rationalisant le processus de titrisation des actifs.

Création d’une compagnie d’aviation sous la loi luxembourgeoise sur la titrisation

Alors que la loi sur la titrisation a été introduite en 2004, ce n’est que ces dernières années que les organismes de titrisation ont connu une croissance exponentielle au Grand-Duché. La solidité des cadres politique, juridique et réglementaire du pays, associée à un régime fiscal attrayant, offre aux investisseurs internationaux la possibilité d’établir leur compagnie d’aviation de manière efficace et sans heurts.

À l’heure actuelle, les entreprises de sécurité au Luxembourg utilisées pour l’incorporation de l’aviation peuvent revêtir diverses formes juridiques, notamment :

  • Société Anonyme (S.A.)
  • Société privée à responsabilité limitée (S.à r.l.)

La forme juridique d’une compagnie d’aviation assumera le rôle d’actionnaire pour un propriétaire d’avion ou un prêteur subordonné.

En vertu des dispositions de la loi sur la titrisation, un véhicule de titrisation peut comporter un ou plusieurs compartiments ou compartiments. Ces compartiments contiennent généralement différents types d’actifs et de passifs de ses investisseurs.

Par exemple, une société privée à responsabilité limitée peut établir plusieurs compartiments pour accueillir un ou plusieurs aéronefs. Bien qu’un compartiment ou un compartiment n’ait pas de personnalité juridique unique, les actifs qui le composent sont protégés par les règles de la loi sur la titrisation.

Une excellente protection pour les investisseurs des compagnies d’aviation

La Loi sur la titrisation a été stratégiquement conçue pour préserver l’intégrité d’une société de titrisation et de ses nombreux investisseurs pour les raisons suivantes :

  • Aucune restriction quant au type d’investisseur. Les particuliers et les investisseurs institutionnels peuvent constituer une société d’aviation au Luxembourg.
  • Les organismes de titrisation ne requièrent pas de surveillance directe de la part de la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF), à moins qu’une société de titrisation n’obtienne l’autorisation d’émettre des titres dans le public sur une base continue.
  • Un champ d’application plus large ou des activités autorisées dont les organismes de titrisation peuvent tirer parti.
  • Un plus grand niveau de sécurité est fourni aux véhicules de titrisation et aux compartiments respectifs.

Niveau de protection des entreprises de titrisation

  • Les droits des créanciers et des investisseurs sont limités à leurs actifs dans un véhicule de titrisation.
  • Les fonds et sociétés de titrisation peuvent allouer des actifs sur la base de leurs statuts respectifs.
  • Une compagnie d’aviation dans le cadre d’un engagement de titrisation n’a pas la capacité d’accorder une protection sur ses actifs et ne peut pas non plus transférer des actifs pour des raisons de garantie, sauf dans le cas de la sécurisation des obligations entre ses investisseurs.

Dans le cas d’une compagnie d’aviation, elle ne peut pas accorder de garantie à un financeur d’aéronefs sur des transactions impliquant des schémas traditionnels de financement par la dette.

En vertu du droit luxembourgeois, les investisseurs et les créanciers d’aéronefs peuvent convenir de créer des accords de subordination et de non-répétition. Les activités qui violent ces accords seront considérées comme nulles et non avenues. Compte tenu des graves conséquences de la subordination et de la non-réclamation, il est recommandé aux financiers d’aéronefs d’évaluer leur situation avant d’accepter de telles demandes.

Protection des compartiments ou des sous-fonds

En termes simples, un compartiment de véhicule de titrisation n’a pas de personnalité juridique distincte. Les actifs sont limités dans un compartiment tel que prescrit par la loi sur la titrisation. Il bénéficie d’une protection contre l’ingérence de créanciers tiers et d’investisseurs appartenant à d’autres compartiments ou compartiments.

Les investisseurs et les créanciers bénéficient des avantages suivants en vertu de la loi sur la titrisation :

  • Les droits des créanciers et des investisseurs sont limités à ces actifs au sein du compartiment auquel ils appartiennent.
  • Les actifs du compartiment de titrisation sont disponibles pour satisfaire les besoins de ses propres investisseurs et créanciers.
  • Chaque compartiment d’un fonds ou d’une société de titrisation est distinct des autres, sauf indication contraire dans les statuts d’une société d’aviation.
  • Le même principe est applicable en cas d’insolvabilité. Les compartiments sont protégés des problèmes qui surviennent dans d’autres compartiments ou compartiments d’un organisme de titrisation.

Régime fiscal des véhicules de titrisation au Luxembourg

Le régime fiscal qui s’applique aux entreprises de sécurité fait de la création d’une compagnie aérienne au Grand-Duché une option intéressante. Le pays présente une neutralité fiscale totale par rapport à d’autres juridictions tout aussi peuplées pour la constitution d’une compagnie aérienne.

Voici les principaux arguments de vente de la loi luxembourgeoise sur la titrisation pour les organismes de titrisation :

  • Alors que les compagnies aériennes seront soumises à l’impôt sur les sociétés, toutes les sommes versées parmi les investisseurs et les crédits sont comptabilisés comme des intérêts sur la dette. Cela signifie que tous les revenus seront entièrement déductibles pour des raisons fiscales.
  • Les distributions entre investisseurs d’une société de titrisation sont exonérées de la retenue à la source luxembourgeoise.

En ce qui concerne la structure de l’entreprise et le type d’investissement, les investisseurs qui souhaitent investir dans une compagnie aérienne ont le choix entre d’excellentes options. Les investisseurs peuvent placer des investissements sur plusieurs avions d’une manière simple et directe. La neutralité fiscale et le cloisonnement des actifs et de l’insolvabilité en font une entreprise de titrisation idéale pour les investisseurs privés et institutionnels. Pour en savoir plus sur les organismes de titrisation et sur la manière d’enregistrer une compagnie aérienne au Luxembourg, contactez dès aujourd’hui l’un de nos experts Damalion.

Ces informations ne sont pas destinées à remplacer un conseil fiscal ou juridique individualisé. Nous vous suggérons de discuter de votre situation spécifique avec un conseiller fiscal ou juridique qualifié.