Sélectionner une page

Damalion Perou desk

Faire des affaires au Pérou

Bienvenue au Pérou, un pays situé à l’ouest de l’Amérique du Sud, doté d’une culture, d’une histoire et d’une économie riches. Le Pérou est l’un des pays d’Amérique latine les plus propices à la création d’une entreprise, car les opportunités qu’il offre sont nombreuses. Le pays possède une économie diversifiée qui a connu une croissance régulière au cours de la dernière décennie.

Elle offre également des possibilités d’investissement intéressantes dans divers secteurs, notamment l’exploitation minière, le tourisme et les énergies renouvelables.

Comptant parmi les économies à la croissance la plus rapide d’Amérique latine, le Pérou a prouvé au monde entier qu’il valait la peine d’investir dans ce pays.

Le gouvernement a créé des agences de promotion des investissements, telles que ProInversión et PromPerú, afin de faciliter et de promouvoir les investissements étrangers. La création d’une entreprise au Pérou est également relativement facile et peut se faire en peu de temps.

Dans l’ensemble, le Pérou offre un environnement stable et attrayant pour les entreprises qui souhaitent investir et opérer.

Avantages de faire des affaires au Pérou

  • Le Pérou a une économie stable qui a connu une croissance constante au cours de la dernière décennie.
  • Le Pérou dispose d’une main-d’œuvre nombreuse et qualifiée et d’un système éducatif solide qui produit des diplômés en ingénierie, en sciences et en commerce.
  • Le Pérou a mis en œuvre des politiques visant à attirer les investissements étrangers, notamment des incitations fiscales, des procédures bureaucratiques simplifiées et la protection des investissements étrangers. Le pays a signé des accords de libre-échange avec plusieurs pays, ce qui permet d’accroître les échanges et les investissements.
  • Le Pérou occupe une position stratégique dans la partie occidentale de l’Amérique du Sud, ce qui en fait une porte d’entrée vers d’autres pays de la région.
  • Le gouvernement péruvien encourage et soutient activement les investissements étrangers, en proposant une série de mesures d’incitation et d’agences de promotion des investissements telles que ProInversión et PromPerú.
  • Le Pérou offre un certain nombre d’opportunités de croissance dans divers secteurs. Le pays a mis en œuvre des politiques visant à encourager l’innovation et l’esprit d’entreprise, ce qui en fait une destination attrayante pour les startups et les entreprises technologiques.
SYSTÈME JURIDIQUE

Le système juridique du Pérou est basé sur le droit civil, dérivé du système juridique espagnol. Cela signifie également que les lois sont codifiées et basées sur des statuts écrits. Le système juridique est supervisé par le ministère de la justice et des droits de l’homme, qui est chargé de veiller à ce que les lois soient appliquées de manière équitable et impartiale.

Le système juridique est divisé en trois branches : l’exécutif, le législatif et le judiciaire.

  • Le pouvoir exécutif est dirigé par le président de la République, qui est élu pour un mandat de cinq ans.
  • Le pouvoir législatif est composé du Congrès de la République, qui est un organe monocaméral composé de 130 membres.
  • Le pouvoir judiciaire est composé de plusieurs cours et tribunaux, dont la Cour suprême, qui est la plus haute juridiction du pays.

Les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire du gouvernement péruvien fonctionnent indépendamment les uns des autres. Cela garantit que le gouvernement fonctionne de manière démocratique et transparente et que les droits des citoyens sont protégés.

Investissements étrangers au Pérou

Les investissements étrangers sont généralement bien accueillis et encouragés au Pérou, et le gouvernement péruvien les encourage activement en mettant en œuvre des politiques visant à les attirer et à les protéger.

Afin de promouvoir les investissements étrangers, le Pérou a signé plusieurs accords de libre-échange (ALE) avec des pays tels que les États-Unis, la Chine et l’Union européenne. Ces accords de libre-échange permettent aux investisseurs d’accéder à un marché plus vaste et offrent de meilleures protections juridiques aux investissements étrangers.

Le gouvernement péruvien propose également diverses mesures d’incitation aux investisseurs étrangers, notamment des allègements fiscaux, des procédures bureaucratiques allégées et des procédures simplifiées pour l’obtention de permis de travail et de visas.

Dans l’ensemble, le Pérou a accueilli et encouragé les investissements étrangers, mais, sauf autorisation du gouvernement, les investisseurs étrangers ne peuvent obtenir ou posséder des mines, des terres, des forêts, de l’eau ou des sources de carburant et d’énergie dans un rayon de 50 kilomètres autour de la frontière péruvienne.

Choix de l’entité au Pérou

En fonction de l’activité que les investisseurs prévoient d’entreprendre, il existe plusieurs types d’entités juridiques que les investisseurs peuvent utiliser pour constituer des entreprises au Pérou. Les principales formes juridiques de sociétés au Pérou sont les suivantes ;

Entreprise individuelle (Empresa unipersonal)

Il s’agit de la structure d’entreprise la plus simple au Pérou, dans laquelle une seule personne possède et exploite l’entreprise.

Caractéristiques

  • Il est détenu et géré par une seule personne.
  • Simple et facile à mettre en place.
  • Le propriétaire est personnellement responsable de toutes les dettes et obligations de l’entreprise.
  • Les bénéfices sont imposés comme des revenus personnels.

Société en nom collectif – Sociedad Colectiva

Il s’agit d’une structure commerciale dans laquelle deux ou plusieurs personnes s’associent pour mener à bien une entreprise.

Caractéristiques

  • Elle est détenue et gérée par deux personnes ou plus.
  • Tous les partenaires partagent les profits et les pertes.
  • Chaque associé est personnellement responsable de toutes les dettes et obligations de l’entreprise.
  • Les bénéfices sont imposés comme des revenus personnels.

Société en commandite (Sociedad en Comandita)

Il s’agit d’une société similaire à la société en nom collectif, mais avec deux types d’associés : les commandités et les commanditaires.

Caractéristiques

  • Constitué d’au moins un commandité et d’un commanditaire.
  • Les commandités ont une responsabilité illimitée pour les dettes et les obligations de l’entreprise, tandis que les commanditaires ne sont responsables qu’à hauteur de leur investissement.
  • Les bénéfices sont imposés comme des revenus personnels.

Société anonyme (Sociedad Anónima)

Il s’agit du type d’entité juridique le plus connu au Pérou pour les entreprises car il est relativement facile à ouvrir.

Caractéristiques

  • Un minimum de deux actionnaires est nécessaire
  • Il s’agit d’une entité juridique distincte de ses actionnaires.
  • Sa responsabilité est limitée au montant des contributions.
  • Elle doit être dotée d’un conseil d’administration et d’un directeur général.
  • Les bénéfices sont imposés au niveau de la société, puis à nouveau lorsqu’ils sont distribués aux actionnaires sous forme de dividendes.

Société à responsabilité limitée (Sociedad Comercial de Responsabilidad Limitada)

Il s’agit d’une structure commerciale hybride qui combine des éléments d’une société de capitaux et d’une société de personnes.

Caractéristiques

  • Un minimum de deux et un maximum de vingt partenaires sont autorisés.
  • Les propriétaires sont appelés membres et ne sont pas personnellement responsables des dettes et obligations de la SARL.
  • Elle n’émet pas d’actions et les conditions de sa création sont les mêmes que celles des autres sociétés.
  • Son capital social est divisé en participations et ne peut être incorporé dans des titres.
  • Ses bénéfices sont imposés comme des revenus personnels.

Branche (Sucursal)

Une succursale au Pérou est une extension d’une société étrangère et permet à cette dernière d’établir une présence au Pérou sans avoir à constituer une entité juridique distincte.

Caractéristiques

  • Il ne s’agit pas d’une entité juridique distincte d’une société étrangère.
  • Elle est établie en dehors de son adresse légale et réalise les mêmes activités que son siège social.
  • Elle dispose d’une représentation légale et jouit d’une indépendance de gestion dans les activités établies par la société mère.
  • La société étrangère est responsable de toutes les dettes et obligations contractées par la succursale au Pérou.
  • La succursale est soumise aux mêmes lois et réglementations fiscales que toute autre entreprise au Pérou.
  • La société étrangère conserve un contrôle total sur les activités de la succursale.

Lors du choix d’une structure d’entreprise au Pérou, il est important de prendre en compte des facteurs tels que la responsabilité, la fiscalité, la facilité de mise en place et les exigences légales. Il est recommandé de consulter un professionnel pour déterminer la structure la plus appropriée pour votre entreprise.

Vous souhaitez enregistrer votre société au Pérou ? Contactez votre expert Damalion dès maintenant.

BANQUE

Le système bancaire péruvien est bien réglementé et comprend une variété d’institutions financières qui offrent un éventail de services aux particuliers et aux entreprises. Le secteur bancaire est réglementé par la Superintendencia de Banca, Seguros y AFPs (SBS), qui est le principal organisme de réglementation du secteur financier.

Les principales caractéristiques du secteur bancaire au Pérou sont les suivantes :

Banque centrale

La Banque centrale de réserve du Pérou (BCRP) est la banque centrale du pays. Elle est responsable de la régulation de la politique monétaire et de l’émission de la monnaie nationale, le Sol péruvien.

Organisme de régulation

La Superintendencia de Banca, Seguros y AFPs (SBS) est l’organisme de réglementation qui supervise le secteur bancaire au Pérou. Elle est chargée de superviser et de réglementer les banques, les compagnies d’assurance et les fonds de pension.

Banques au Pérou

Il existe différents types de banques au Pérou, notamment des banques commerciales, des caisses d’épargne et des banques de développement. Ces banques proposent différents types de comptes, notamment des comptes d’épargne, des comptes chèques et des dépôts à terme. De nombreuses banques proposent également des services bancaires en ligne et des applications bancaires mobiles.

Ouvrir un compte bancaire au Pérou

Si vous envisagez de vous installer au Pérou, vous aurez, entre autres, besoin d’un compte bancaire, ce qui vous évitera bien des soucis financiers.

Il existe plusieurs banques de plein exercice dans tout le pays. La procédure d’ouverture d’un compte (personnel ou professionnel) dépend de la banque choisie et du fait que vous fassiez votre demande en ligne ou en personne. La procédure dépend également du fait que vous soyez ou non citoyen péruvien.

En termes de documents, vous aurez besoin de votre passeport, d’un justificatif de domicile, d’une carte d’identité péruvienne, du formulaire de demande dûment rempli et, dans de rares cas, d’une recommandation de votre employeur.

Une fois que vous avez introduit votre demande et soumis tous les documents nécessaires, le reste est assez facile. vous devriez pouvoir ouvrir votre compte dans la journée et y avoir accès presque immédiatement. Notez toutefois que la procédure peut varier d’une banque à l’autre.

Il suffit de contacter les experts de Damalion et de nous laisser vous aider.

IMMIGRATION

Le Pérou étant très accueillant, les ressortissants étrangers s’y rendent souvent à des fins touristiques et récréatives sans visa. Mais pour un séjour plus long, la loi péruvienne précise que les étrangers doivent disposer du visa approprié.

Visa et résidence au Pérou

Bien que le système de visa péruvien ait fait l’objet d’une importante révision et que certains types de visa aient disparu, tandis que d’autres ont changé, le Pérou reste un pays où il est facile d’immigrer, grâce à la simplicité de la procédure de visa.

Il existe différents types de visas temporaires et de visas de résidence au Pérou.

Certaines des plus courantes sont énumérées ci-dessous :

  • Visa de travail : ce visa est destiné aux personnes qui ont une offre d’emploi au Pérou.
  • Visa d’affaires : ce type de visa est destiné aux personnes fortunées qui prévoient de créer une entreprise au Pérou. Le candidat devra fournir des documents tels qu’un plan d’entreprise et une preuve de ses ressources financières.
  • Visa de retraite : ce visa est destiné aux retraités qui prévoient de vivre au Pérou. Pour en bénéficier, le demandeur doit justifier d’un certain revenu mensuel permanent.
  • Visa d’étudiant : ce visa est destiné aux personnes qui prévoient d’étudier au Pérou.

Résidence permanente au Pérou

Si un ressortissant étranger conserve un visa au Pérou pendant trois ans, il pourra demander un visa de résident permanent, qui lui permet de rester indéfiniment dans le pays. Le demandeur sera également autorisé à demander la citoyenneté et un deuxième passeport.

Le processus d’immigration au Pérou peut prendre plusieurs mois. Il est donc important de planifier à l’avance et de demander l’aide d’un professionnel. Contactez vos experts Damalion dès maintenant et laissez-nous vous aider.

REGIME FISCAL

Le régime fiscal péruvien est administré par la Superintendance nationale de l’administration fiscale (SUNAT), qui est chargée de la collecte des impôts et de l’application des lois fiscales. L’agence a également le pouvoir d’effectuer des contrôles, d’émettre des amendes et des pénalités, et d’intenter des actions en justice contre les contribuables qui ne respectent pas leurs obligations fiscales.

Il existe plusieurs types d’impôts au Pérou :

  • Impôt sur le revenu : il s’agit d’un impôt sur le revenu imposable des particuliers et des entreprises. Au Pérou, le taux d’imposition des personnes physiques varie de 8 % à 30 %, en fonction de leur niveau de revenu.
  • Impôt sur les sociétés : le taux de l’impôt sur les sociétés est forfaitaire et s’élève à 29,5 % pour les entreprises nationales et étrangères.
  • Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) : il s’agit d’une taxe sur la valeur ajoutée aux biens et services à chaque étape de la production et de la distribution. Le taux de TVA normal au Pérou est de 18 %, bien que certains biens et services soient exonérés ou soumis à un taux réduit.
  • Taxe d’accise : ce type de taxe est prélevé sur des produits spécifiques tels que l’alcool, le tabac, l’essence et les produits de luxe. Le taux d’imposition varie en fonction du type de produit.
  • Taxe foncière : il s’agit d’une taxe sur les biens immobiliers. Le taux varie entre 0,2 % et 1 %, car il est basé sur la valeur du bien et varie en fonction de la localisation.
  • Droit de timbre : le droit de timbre est une taxe sur certains documents juridiques, tels que les contrats, les actes et les testaments. Le taux d’imposition varie en fonction du type de document.
  • Droits de douane : il s’agit d’une taxe sur les marchandises importées. À ce titre, les taxes imposées sont les droits de douane ad valorem (de 0 à 11 %), la TVA (16 %) et la taxe de promotion municipale de 2 %. Le taux de la taxe est basé sur la valeur des marchandises, plus les taxes et frais applicables.
  • Taxe de transfert : cette taxe est prélevée sur tous les transferts de biens immobiliers urbains et ruraux au Pérou. Le taux est de 3 %, les 10 premières unités fiscales étant exonérées.

Traités de double imposition

Le Pérou a conclu plusieurs conventions de double imposition avec d’autres pays afin d’éviter la double imposition et de promouvoir le commerce international et les investissements. Ces conventions établissent généralement des règles pour déterminer quel pays a le droit d’imposer des types de revenus spécifiques, tels que les dividendes, les intérêts et les redevances, et prévoient des mécanismes pour résoudre les différends entre les autorités fiscales des pays signataires de la convention.

Le Pérou a conclu des conventions de double imposition avec plusieurs pays, dont l’Afrique du Sud, l’Allemagne, l’Argentine, la Belgique, le Brésil, le Canada, le Chili, la Chine, la Colombie, le Danemark, l’Équateur, l’Espagne, les Émirats arabes unis, la Fédération de Russie, la Finlande, la France, la Hongrie, l’Inde, l’Indonésie, Israël, l’Italie, le Japon, la Corée du Sud, le Luxembourg, le Mexique, la Norvège, le Panama, les Pays-Bas, les Philippines, la Pologne, le Portugal, le Qatar, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, Singapour, la Suède, la Suisse, la Thaïlande, la Turquie, l’Ukraine, l’Uruguay et le Viêt-Nam.

Dans l’ensemble, le régime fiscal du Pérou est relativement simple, mais il est important que les particuliers et les entreprises qui font des affaires au Pérou soient conscients de leurs obligations fiscales et respectent les lois fiscales pour éviter les pénalités et les problèmes juridiques. Contactez vos experts Damalion et nous vous aiderons.

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Signataire du traité de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle et du traité de 1996 sur l’interprétation et les phonogrammes, le Pérou dispose d’une législation valide qui protège convenablement la propriété intellectuelle conformément aux normes internationales, ainsi que de procédures judiciaires qui font de cette protection une réalité de la manière la plus productive possible.

Ces types de protection de la propriété intellectuelle au Pérou fournissent aux entreprises des outils juridiques importants pour protéger leurs innovations, leurs œuvres créatives et leurs informations confidentielles contre l’utilisation non autorisée par des concurrents.

Les principaux types de propriété intellectuelle au Pérou sont les suivants :

Brevets

  • Au Pérou, un brevet est un droit exclusif accordé à un inventeur pour une invention, qui permet d’empêcher d’autres personnes de fabriquer, d’utiliser ou de vendre l’invention sans autorisation.
  • Les brevets peuvent être délivrés pour des inventions, y compris des produits, des procédés et des méthodes de fabrication.
  • Le Pérou reconnaît également le Traité de coopération en matière de brevets (PCT), qui permet une protection internationale des brevets.
  • Les brevets peuvent être déposés auprès de l’Office péruvien des inventions et des nouvelles technologies de l’Institut national pour la protection de la libre concurrence et de la propriété intellectuelle (INDECOPI), qui accorde des droits exclusifs à l’inventeur pendant 20 ans à compter de la date de dépôt.

Marques commerciales

  • Au Pérou, une marque est un signe distinctif qui identifie et distingue les produits et les services sur le marché. Il peut s’agir d’un mot, d’une phrase, d’un logo ou d’une combinaison de ceux-ci.
  • Les titulaires de marques ont le droit d’empêcher des tiers d’utiliser une marque similaire au point de prêter à confusion pour des produits ou services similaires.
  • Le Pérou dispose d’un système d’enregistrement des marques de commerce et de service, qui peuvent être enregistrées auprès de l’Institut national pour la défense de la concurrence et la protection de la propriété intellectuelle (INDECOPI).
  • Au Pérou, les marques sont protégées pendant dix ans et peuvent être renouvelées indéfiniment.

Droits d’auteur

  • La protection du droit d’auteur au Pérou s’applique aux œuvres littéraires, artistiques et scientifiques originales, y compris les logiciels.
  • Les détenteurs de droits d’auteur ont le droit exclusif de reproduire, de distribuer et de créer des œuvres dérivées de leurs créations.
  • Le droit d’auteur naît automatiquement lors de la création de l’œuvre et dure toute la vie de l’auteur plus 70 ans.
  • Au Pérou, les droits d’auteur peuvent être enregistrés auprès de l’INDECOPI.

Secrets de fabrication

  • Les secrets d’affaires sont des informations commerciales classifiées qui procurent un avantage concurrentiel.
  • Au Pérou, les secrets commerciaux sont protégés par la loi sur les secrets commerciaux et les informations non divulguées.
  • La législation péruvienne prévoit des sanctions pénales et civiles en cas d’appropriation illicite de secrets commerciaux.

Dessins industriels

  • Au Pérou, les dessins et modèles industriels protègent les caractéristiques esthétiques d’un produit, telles que sa forme, sa couleur et sa texture.
  • Les dessins et modèles industriels doivent être enregistrés auprès de l’INDECOPI au Pérou.
  • L’enregistrement d’un dessin ou modèle industriel confère à son titulaire le droit exclusif d’exclure tout tiers de l’utilisation du dessin ou modèle enregistré.
  • La protection des dessins et modèles industriels a une durée de dix ans et peut être renouvelée jusqu’à 25 ans.

Application de la loi

L’Institut national pour la défense de la concurrence et la protection de la propriété intellectuelle (INDECOPI) est chargé de faire respecter les lois sur la propriété intellectuelle au Pérou. Les mécanismes d’application comprennent des sanctions civiles et pénales, y compris des amendes et des peines d’emprisonnement.

TRAVAIL ET EMPLOI

Le droit du travail et de l’emploi au Pérou est régi par le code du travail, qui définit les droits et les obligations des employeurs et des employés.

Les principales caractéristiques du droit du travail et de l’emploi au Pérou sont les suivantes :

Contrats de travail

Au Pérou, les contrats de travail peuvent être à durée déterminée ou indéterminée. Les contrats doivent être rédigés par écrit et comporter certaines informations de base telles que le titre du poste, le salaire et la durée du contrat.

Au Pérou, il existe deux principaux types de contrats de travail : les contrats à durée déterminée et les contrats à durée indéterminée.

  • Contrat à durée déterminée : il s’agit d’un contrat d’une durée déterminée, convenue entre l’employeur et le salarié au moment de l’embauche. La durée du contrat peut porter sur un projet spécifique, une saison ou une période prédéterminée. Une fois que la durée du contrat prend fin, la relation de travail est interrompue. Les contrats à durée déterminée peuvent être renouvelés ou prolongés, mais leur durée totale ne peut excéder cinq ans.
  • Contrats à durée indéterminée : il s’agit d’un contrat qui n’a pas de date de fin spécifique. Il s’agit du type de contrat de travail le plus courant au Pérou. La relation de travail se poursuit jusqu’à ce que l’employeur ou l’employé y mette fin. Les contrats à durée indéterminée peuvent être résiliés par l’employeur pour un motif valable ou sans motif valable.

Les deux types de contrats doivent être établis par écrit et comporter certaines informations de base, telles que l’identité de l’employeur et de l’employé, l’intitulé du poste, le salaire, la durée du contrat et une description du travail à effectuer.

Rémunération, droits et prestations en matière d’emploi au Pérou

  • Salaire minimum : le salaire minimum au Pérou est fixé par le gouvernement et est ajusté périodiquement.
  • Temps de travail : la semaine de travail normale au Pérou est de 48 heures et la durée maximale du travail quotidien est de 8 heures. Les heures supplémentaires sont autorisées, mais elles doivent être rémunérées à un taux plus élevé que les heures normales.
  • Sécurité sociale : Les employeurs péruviens sont tenus de cotiser au système de sécurité sociale, qui offre des prestations telles que l’assurance maladie, les pensions et l’assurance invalidité.
  • Congés payés : les salariés ont droit à des jours de congés payés après un an de service continu. Le nombre de jours de vacances dépend de l’ancienneté et varie de 15 à 30 jours par an. En plus des jours de vacances, les employés ont droit à des jours fériés nationaux payés.
  • Prime de Noël : les employeurs sont tenus de verser aux salariés une prime de Noël, qui équivaut à un mois de salaire.
  • Assurance maladie : les employeurs peuvent fournir une assurance maladie à leurs employés, soit par l’intermédiaire d’une compagnie d’assurance privée, soit par le biais du système de santé public.
  • Régimes de retraite : les employeurs peuvent proposer des régimes de retraite à leurs employés pour les aider à épargner en vue de la retraite.

Indemnités de licenciement et de départ

Les contrats de travail peuvent être résiliés par l’employeur ou par l’employé, mais des procédures spécifiques doivent être suivies pour garantir la légalité de la résiliation. Les employeurs doivent fournir une raison valable pour le licenciement et peuvent être tenus de verser une indemnité de licenciement.

Les employés qui sont licenciés sans motif valable ont droit à une indemnité de départ, qui est calculée en fonction de la durée de service et du salaire de l’employé.

Dans l’ensemble, le droit du travail et de l’emploi au Pérou fournit un cadre de base pour la protection des droits des employés et la réglementation des relations entre les employeurs et les employés

Vous envisagez de vous lancer sur le marché péruvien ?

Damalion aide les personnes morales étrangères à créer une entreprise au Pérou. En plus d’aider les clients à créer une entreprise au Pérou, nous fournissons également diverses solutions commerciales intégrales, y compris la conformité, la gestion des entités, la comptabilité, la fiscalité, l’aide à la paie, et bien d’autres choses encore dans tout le pays.

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos services et sur la manière dont nous pouvons vous aider à assurer le succès de votre entreprise au Pérou, contactez vos experts Damalion dès aujourd’hui.

 

13 + 4 =

Vous souhaitez en savoir plus sur Damalion Peru Desk ?

Damalion vous offre des conseils sur mesure fournis par des experts directement opérationnels dans les domaines qui posent problème à votre entreprise.

Nous vous conseillons de donner les meilleures informations possibles, afin que nous puissions qualifier votre demande et vous répondre dans les 8 heures qui suivent.