Sélectionner une page

Bureau Damalion Maroc

Faire des affaires au Maroc

Le Maroc, pays africain dont l’histoire est marquée par différents empires, est l’un des marchés les plus avancés et les plus développés d’Afrique.

Le pays jouit d’une stabilité politique, d’une situation géographique idéale et d’une infrastructure solide, avec une économie à croissance rapide et un processus accéléré de réformes politiques, économiques et sociales.

Le Maroc est un marché important pour les entrepreneurs et les investisseurs étrangers, et ce pour de nombreuses raisons. Son immense classe de consommateurs, sa forte croissance économique et la mise en œuvre réussie de programmes de restructuration financière soutenus par la Banque mondiale en ont fait un pays très attractif pour les investisseurs.

En tant que porte d’entrée du continent africain, le pays offre de nombreuses possibilités aux investisseurs et aux entrepreneurs désireux de créer une entreprise au Maroc.

Dans l’ensemble, le Maroc offre un environnement favorable aux investisseurs étrangers, avec une série d’avantages qui en font un lieu attractif pour les affaires.

Avantages de faire des affaires au Maroc

  • Le Maroc a connu une croissance économique régulière ces dernières années et le gouvernement a mis en œuvre plusieurs réformes économiques visant à promouvoir l’investissement et à stimuler la croissance.
  • Le Maroc est situé au carrefour de l’Europe, de l’Afrique et du Moyen-Orient, ce qui en fait un lieu idéal pour les entreprises désireuses d’accéder à ces marchés.
  • Le Maroc a signé plusieurs accords de libre-échange avec plusieurs pays, ce qui en fait un site attractif pour les entreprises qui cherchent à accéder à ces marchés.
  • La main-d’œuvre du pays est jeune, active et qualifiée, et les infrastructures sont solidement développées.
  • Le Maroc a également mis en œuvre plusieurs réformes visant à améliorer l’environnement des entreprises, notamment en simplifiant les procédures de création d’entreprise et en mettant en place un guichet unique pour les investisseurs étrangers.
  • Le gouvernement marocain a mis en place un certain nombre d’incitations et d’avantages fiscaux pour attirer les investisseurs étrangers, tels que des exonérations fiscales et un soutien financier aux projets d’investissement.
SYSTÈME JURIDIQUE

Le système juridique marocain repose sur un mélange de droit islamique, de droit civil français et de droit marocain traditionnel. Le système juridique marocain est un système dual, avec un système judiciaire distinct pour les affaires séculières et religieuses.

Le Maroc dispose d’un système judiciaire laïc basé sur le système français de droit civil, d’un système judiciaire religieux basé sur la loi islamique, d’une Cour constitutionnelle chargée d’interpréter la constitution, d’un tribunal administratif qui traite les litiges liés aux questions administratives et d’un tribunal du travail chargé de traiter les litiges liés aux questions de travail et d’emploi.

Investissements étrangers au Maroc

Le Maroc encourage activement les investissements étrangers. Dans le but de promouvoir davantage ce projet, le Maroc a autorisé une série de mesures et de dispositions légales visant à simplifier les procédures et à garantir des conditions appropriées pour le lancement et la finalisation des projets. Les mesures comprennent des incitations financières et des exonérations fiscales prévues dans le code des investissements et les centres régionaux d’investissement mis en place pour accompagner les projets.

En outre, les entités privées étrangères et nationales peuvent établir et posséder des entreprises commerciales au Maroc.

Formes juridiques au Maroc

Le Maroc offre plusieurs structures d’entreprise parmi lesquelles les entrepreneurs peuvent choisir lorsqu’ils créent une entreprise. Voici les structures d’entreprise les plus courantes au Maroc :

Entreprise individuelle (Sole Proprietorship)

Il s’agit de la structure commerciale la plus simple au Maroc.

Caractéristiques

  • Elle est détenue et gérée par une seule personne
  • Le propriétaire a le contrôle total de l’entreprise
  • Le propriétaire est personnellement responsable de toutes ses dettes et obligations.

Société en Nom Collectif

Il s’agit d’une structure commerciale marocaine dans laquelle deux personnes ou plus partagent la propriété et la gestion de l’entreprise.

Caractéristiques

  • Les associés sont solidairement responsables des dettes et obligations de la société.
  • Les partenaires partagent la propriété et les responsabilités de gestion, ainsi que les profits et les pertes.

Société en Commandite Simple

Il s’agit d’un système similaire à une société de personnes, mais avec deux types d’associés : les commandités, qui gèrent l’entreprise et sont solidairement responsables de ses dettes et obligations, et les commanditaires, qui apportent des capitaux et ont une responsabilité limitée.

Société à Responsabilité Limitée (SARL)

Une SARL est une structure commerciale marocaine qui offre une protection de responsabilité limitée à ses propriétaires, ce qui signifie que ces derniers ne sont responsables que du montant du capital qu’ils apportent à l’entreprise.

Caractéristiques

  • Il s’agit d’une entité juridique dotée d’une personnalité juridique.
  • Les SARL requièrent au moins deux actionnaires.
  • Une SARL offre une protection limitée de la responsabilité à ses propriétaires, qui sont appelés “associés”.
  • Il n’y a pas de limite en termes de capital social minimum.
  • Les SARL requièrent au moins deux associés et ont un maximum de 50 associés.
  • Son (ses) directeur(s) n’est (ne sont) pas tenu(s) de résider au Maroc ou de détenir des actions de ladite société.

Société Anonyme (SA)

Une société anonyme marocaine est une structure commerciale dans laquelle la propriété est divisée en actions qui peuvent être acquises et vendues par des investisseurs.

Caractéristiques

  • Les actionnaires ne sont pas personnellement responsables des dettes et obligations de l’entreprise.
  • Les sociétés anonymes doivent compter au moins trois actionnaires.
  • La propriété d’une société anonyme est divisée en actions, qui sont vendues aux investisseurs.
  • Les actions sont librement cessibles et négociables.
  • Les actionnaires ont une responsabilité limitée et ne sont pas responsables des dettes de l’entreprise au-delà de leur investissement.
  • Un auditeur doit être désigné.

Société anonyme simplifiée (SAS)

La SAS est une structure commerciale marocaine qui offre une protection de responsabilité limitée à ses propriétaires.

Caractéristiques

  • Les SAS peuvent être créées avec un seul actionnaire
  • La SAS offre une protection de responsabilité limitée à ses actionnaires.

Succursale

Une succursale est une société créée par une société mère étrangère et elle est considérée comme une entité juridique distincte.

Caractéristiques

  • Une succursale est considérée comme une extension de la société mère au Maroc.
  • La société mère assume l’entière responsabilité des activités et des responsabilités de la succursale.
  • Les sociétés étrangères doivent s’inscrire au registre du commerce marocain avant d’établir une succursale au Maroc.
  • Les entreprises étrangères doivent désigner un représentant local au Maroc.
  • La société mère doit fournir des ressources financières suffisantes pour soutenir les activités de la succursale.

Pour implanter votre entreprise au Maroc, contactez votre expert Damalion dès maintenant.

BANQUE

Bien que le secteur bancaire au Maroc soit déjà bien développé et qu’il joue un rôle crucial dans l’économie du pays, le Maroc continue de rénover son système bancaire.

Maroc Système bancaire

Le système bancaire marocain est composé de deux types de banques : les banques commerciales et les établissements de crédit spécialisés. La Bank Al-Maghrib est la banque centrale du Maroc qui supervise la politique monétaire du pays. Elle fixe également des normes en matière d’adéquation des fonds propres, de gestion des risques et de protection des consommateurs.

Services bancaires

Les banques marocaines offrent un éventail de services aux particuliers et aux entreprises, notamment des comptes d’épargne, des comptes courants, des assurances et des produits d’investissement.

Les banques marocaines facilitent également les transactions internationales grâce à des relations bancaires compatibles avec les banques du monde entier et offrent des services de change.

En outre, les services bancaires islamiques sont disponibles au Maroc, plusieurs banques proposant des produits et des services conformes à la charia et aux principes islamiques.

Ouvrir un compte bancaire au Maroc

Pour les immigrés, l’ouverture d’un compte bancaire au Maroc est idéale pour gérer ses finances en vue d’un long séjour dans le pays. Vous économiserez également beaucoup d’argent en frais de change et vous maîtriserez vos finances.

Dans l’ensemble, l’ouverture d’un compte bancaire au Maroc est un processus relativement simple, bien que les exigences spécifiques puissent varier en fonction de la banque et du type de compte.

Le processus d’ouverture d’un compte bancaire au Maroc commence par le choix d’un type de compte bancaire approprié. Vous devrez ensuite remplir un formulaire de demande et fournir les documents requis, à savoir un justificatif d’identité, un justificatif de domicile, une copie de votre permis de séjour et un justificatif de revenus.

Il n’est pas nécessaire d’être résident marocain pour ouvrir un compte bancaire, mais vous ne pouvez pas ouvrir un compte en dirhams si vous ne résidez pas légalement dans le pays.

L’ouverture d’un compte bancaire au Maroc est assez facile, mais la barrière de la langue peut constituer une complication si vous ne parlez pas couramment le français, l’arabe ou la darija. Il est donc recommandé de faire appel à un professionnel, par exemple Damalion, pour vous aider.

IMMIGRATION

Est-ce la richesse et la diversité de l’histoire des différents empires, les montagnes et les déserts spectaculaires, ou les diverses opportunités commerciales ? Il y a de nombreuses raisons de faire du Maroc son lieu de résidence. Comme dans tout autre pays riche en opportunités, vous devez obtenir un permis de séjour pour vous installer et vivre au Maroc.

Permis de séjour au Maroc

La résidence au Maroc prend la forme d’un visa touristique et d’un visa de longue durée. Le visa touristique est destiné aux personnes qui prévoient de rester dans le pays pour une durée maximale de 90 jours, tandis que le visa de longue durée est délivré aux personnes qui souhaitent rester au Maroc à long terme.

Visas de longue durée pour le Maroc

Les visas de longue durée pour le Maroc permettent aux titulaires de demander une carte de séjour auprès des services compétents de la Direction générale de la sécurité nationale marocaine.

Le visa de longue durée pour le Maroc est divisé en plusieurs sous-types, tels que

  • Visa de travail : ce type de visa est délivré aux étrangers qui trouvent un emploi au Maroc. Pour ce type de visa, le demandeur doit avoir une offre d’emploi d’une entreprise au Maroc, et l’entreprise devra lui fournir les documents nécessaires pour appuyer sa demande de visa.
  • Visa étudiant : ce type de visa est délivré aux étrangers qui souhaitent étudier dans un établissement d’enseignement marocain. Les candidats doivent être acceptés dans un établissement d’enseignement reconnu au Maroc et fournir une preuve d’inscription.
  • Visa d’investissement : ce type de visa est destiné aux demandeurs qui prévoient d’investir dans une entreprise marocaine. Les candidats devront fournir une preuve d’investissement et le plan d’affaires du projet.
  • Visa pour la retraite : ce visa est destiné aux personnes âgées de plus de 55 ans qui disposent d’une source de revenus stable. Les candidats doivent fournir une preuve de leur revenu de retraite et un certificat de police.

Visa de regroupement familial : il est délivré aux étrangers qui souhaitent rejoindre un membre de leur famille vivant au Maroc. Le demandeur doit fournir une preuve de son lien de parenté et les documents nécessaires à l’appui de sa demande.

Résidence permanente au Maroc

Les ressortissants étrangers peuvent obtenir la résidence permanente marocaine après avoir renouvelé leur carte de résident pour la troisième fois et obtenu la carte de 10 ans. La première carte sera valable un an, la deuxième cinq ans et la troisième dix ans.

REGIME FISCAL

Le système fiscal marocain comprend des impôts directs et indirects. Les impôts sont imposés par le gouvernement et l’organisation responsable de la politique fiscale dans le pays s’appelle la “Direction générale des impôts”.

Les principales taxes au Maroc

  • Impôt sur les sociétés

Le taux de l’impôt sur les sociétés au Maroc est de 31%. Cet impôt est imposé sur le revenu mondial des sociétés résidentes, des institutions publiques et d’autres personnes morales, ainsi que sur le revenu gagné au Maroc par les sociétés non-résidentes.

  • Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Le taux de TVA au Maroc est de 20 %. La TVA est prélevée sur la vente de biens et de services et doit être payée par le consommateur. Il existe un taux réduit de 7 % pour certains produits de consommation, de 10 % pour certains produits alimentaires, boissons et produits de l’industrie hôtelière et de 14 % pour d’autres produits.

  • Impôt sur le revenu des personnes physiques

Cet impôt s’applique aux revenus et aux bénéfices des personnes physiques et des sociétés de personnes qui n’ont pas opté pour l’impôt sur les sociétés. Le taux d’imposition au Maroc varie de 0 à 38 % et est prélevé sur le revenu mondial des résidents marocains.

  • Impôt à la source

Cet impôt est prélevé sur des paiements spécifiques effectués au profit de non-résidents et son taux varie en fonction du type de paiement.

  • Impôt foncier

Cette taxe est prélevée sur les biens immobiliers au Maroc et son taux varie en fonction de la valeur du bien.

Conventions fiscales

Le Maroc a signé des conventions fiscales avec de nombreux pays afin d’éviter la double imposition et de prévenir l’évasion fiscale. Ces conventions fiscales prévoient des règles pour déterminer quel pays a le droit d’imposer différents types de revenus et prévoient également l’échange d’informations entre les autorités fiscales.

Parmi les principales caractéristiques des conventions fiscales conclues par le Maroc figurent l’exonération de la double imposition, la réduction des retenues à la source, l’impôt sur les plus-values et l’échange d’informations.

Parmi les pays avec lesquels le Maroc a signé des conventions fiscales figurent la France, l’Espagne, l’Italie, le Canada, les États-Unis et le Royaume-Uni.

Le régime fiscal marocain est quelque peu complexe et nécessite une planification et un respect minutieux. Il est donc important de demander conseil à un professionnel lorsque l’on exerce une activité au Maroc, afin de s’assurer que l’on respecte les lois et les réglementations fiscales. Contactez vos experts Damalion dès maintenant et laissez-nous vous aider.

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Le Maroc dispose d’un système réglementaire et législatif complet pour la protection de la propriété intellectuelle (PI), qui est conforme aux normes internationales. Le pays a adopté plusieurs lois et règlements pour protéger plusieurs types de propriété intellectuelle, tels que les brevets, les marques, les droits d’auteur et les dessins et modèles industriels.

En outre, le Maroc est signataire de plusieurs accords internationaux sur la propriété intellectuelle, notamment la Convention de Paris pour la protection de la propriété industrielle et l’Accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce.

Le Maroc reconnaît plusieurs types de droits de propriété intellectuelle, qui sont protégés par des lois et des règlements. Voici les principaux types de droits de propriété intellectuelle au Maroc :

Marques commerciales

  • Les marques sont des signes, des symboles ou des mots utilisés pour différencier les produits ou les services d’une entreprise de ceux d’une autre.
  • Les marques sont protégées par la loi marocaine sur la propriété industrielle au Maroc.
  • La loi prévoit l’enregistrement des marques et restreint également l’utilisation de marques similaires ou comparables susceptibles d’induire les consommateurs en erreur.
  • La violation d’une marque déposée au Maroc peut être sanctionnée par le droit pénal ou civil marocain.
  • La protection des marques au Maroc est valable pendant plusieurs années à compter de la date de dépôt et peut être renouvelée indéfiniment pour des périodes successives.

Brevets

  • Un brevet est une protection juridique accordée à une invention qui répond à des exigences spécifiques, telles que la nouveauté et l’applicabilité industrielle.
  • Au Maroc, les brevets sont protégés par la loi marocaine sur les brevets.
  • La loi prévoit l’enregistrement des brevets et stipule également les conditions de brevetabilité et les droits des détenteurs de brevets.
  • Les droits de brevet au Maroc peuvent être transférés volontairement à des tiers, mais le transfert doit être enregistré auprès de l’Office des brevets pour être opposable aux tiers.
  • Au Maroc, la durée de protection des brevets est de 20 ans à compter de la date de dépôt.

Droits d’auteur

  • Les droits d’auteur sont des protections juridiques accordées aux auteurs d’œuvres originales, telles que les œuvres littéraires et artistiques.
  • Le droit d’auteur confère à l’auteur deux droits principaux : un droit de propriété et un droit éthique.
  • Les droits d’auteur sont protégés par la loi marocaine sur les droits d’auteur.
  • La loi prévoit la protection des œuvres littéraires et artistiques et précise les droits des titulaires de droits d’auteur.
  • Au Maroc, la protection du droit d’auteur dure toute la vie de l’auteur et 50 ans après sa mort.

Dessins industriels

  • Un dessin ou modèle industriel est une protection juridique accordée à l’aspect visuel d’un produit ou à son ornementation.
  • Au Maroc, les dessins et modèles industriels sont protégés par la loi marocaine sur la propriété industrielle.
  • La loi prévoit l’enregistrement des dessins et modèles industriels et précise les droits des titulaires de dessins et modèles industriels.
  • La protection des dessins et modèles industriels au Maroc est valable pendant cinq ans à compter de la date de dépôt et peut être renouvelée pour quatre périodes consécutives de cinq ans chacune.

Application de la législation sur la propriété intellectuelle (PI)

Le gouvernement marocain a créé un tribunal spécialisé, le tribunal de commerce, pour traiter les litiges en matière de propriété intellectuelle. Le tribunal a le pouvoir d’émettre des injonctions, d’ordonner la destruction des marchandises contrefaites et d’accorder des dommages-intérêts au titulaire des droits.

TRAVAIL ET EMPLOI

Les lois sur l’emploi au Maroc, qui sont parfaitement adaptées au mode de vie du pays, ont été élaborées sur la base des directives de l’Organisation internationale du travail et sont considérées comme libérales et faciles à appliquer.

Le droit marocain du travail et de l’emploi est régi par le Code du travail, qui réglemente les droits et obligations des employeurs et des employés.

Contrats de travail au Maroc

Les contrats de travail au Maroc sont essentiels car les relations de travail au Maroc doivent être définies par un contrat écrit qui résume les conditions d’emploi, telles que le salaire, les heures de travail et les droits aux congés.

Au Maroc, il existe plusieurs types de contrats de travail qui peuvent être utilisés par les employeurs en fonction de la nature du travail et de la durée de la relation de travail.

Voici les principaux types de contrats de travail au Maroc :

  • Contrats à durée indéterminée : ces types de contrats de travail sont les plus courants au Maroc et sont utilisés pour les emplois permanents. Ils sont indéfinis et n’ont pas de durée fixe.
  • Contrats à durée déterminée : ces types de contrats de travail sont utilisés pour le travail temporaire ou saisonnier, ou lorsque l’employeur a besoin d’embaucher quelqu’un pour un projet ou une tâche spécifique. Ces types de contrats ont une durée déterminée.
  • Contrats à temps partiel : ces types de contrats de travail sont utilisés pour les employés qui travaillent moins que la durée normale du travail à temps plein au Maroc. Les employés sous ce type de contrat ont droit aux mêmes privilèges et avantages que les employés à temps plein, mais au prorata.

Il existe également des contrats de stage, des contrats d’apprentissage et des contrats de travail au Maroc.

Prestations d’emploi au Maroc

Au Maroc, les employeurs sont tenus d’offrir à leurs employés une série d’avantages sociaux, tels que résumés dans le Code du travail. Voici quelques-uns des principaux avantages sociaux accordés aux employés au Maroc :

  • Temps de travail : la durée normale du travail au Maroc est de 44 heures par semaine, avec un maximum de 10 heures par jour. Les employés ont droit à un minimum d’un jour de congé par semaine. Les salariés sont également tenus d’effectuer des heures supplémentaires, qui donnent lieu à une majoration de salaire.
  • Sécurité sociale : Les employeurs marocains doivent cotiser au système de sécurité sociale pour le compte de leurs employés, ce qui leur permet de bénéficier de prestations telles que les soins de santé, les pensions et l’assurance invalidité.
  • Congés payés : en plus de plusieurs jours fériés payés chaque année, y compris les fêtes islamiques de l’Aïd al-Fitr et de l’Aïd al-Adha. Les salariés ont droit à un congé annuel payé après six mois de service continu auprès du même employeur.
  • Congé de maternité et de paternité : Le droit du travail marocain prévoit 14 semaines de congé de maternité pour les nouvelles mères, et les pères ont droit à 3 jours de congé de paternité.
  • Congé de maladie : Les salariés marocains ont droit à un congé de maladie s’ils ont cotisé 54 jours au cours des six derniers mois de couverture.
  • Santé et sécurité : Les employeurs marocains doivent fournir à leurs employés un environnement de travail sûr et sain.
  • Résiliation du contrat de travail : Les employeurs marocains doivent avoir un motif légal pour mettre fin au contrat d’un employé. Les employés qui sont licenciés sans motif ont droit à une indemnité de départ.

Vous cherchez à pénétrer le marché des pays d’Afrique du Nord et à en tirer profit ?

Vos experts Damalion peuvent vous aider. Nous disposons d’une expertise qui nous permet de guider nos clients dans la création d’une entreprise au Maroc. Nous proposons également des solutions pour les entreprises, notamment en matière de conformité, de gestion des entités, de comptabilité, de fiscalité, d’aide à la paie, et bien d’autres encore, dans tout le pays.

Contactez-nous pour enregistrer votre entreprise au Maroc

4 + 10 =

Vous voulez en savoir plus sur Damalion Morocco Desk ?

Damalion vous offre des conseils sur mesure fournis par des experts directement opérationnels dans les domaines qui posent problème à votre entreprise.

Nous vous conseillons de donner les meilleures informations possibles, afin que nous puissions qualifier votre demande et vous répondre dans les 8 heures qui suivent.