Sélectionner une page

Damalion Norway desk

Faire des affaires en Norvège

Officiellement connue sous le nom de Royaume de Norvège, la Norvège est un pays scandinave situé au nord de l’Europe. Le pays est connu pour sa beauté naturelle époustouflante, son niveau de vie élevé et son économie solide.

La Norvège dispose d’un environnement commercial stable et constitue une destination attrayante pour les investisseurs étrangers. Elle bénéficie également d’un climat d’affaires solide, caractérisé par une économie stable et une main-d’œuvre qualifiée.

La Norvège accueille favorablement les investissements étrangers et la création d’une entreprise dans le pays est un processus simple. Le pays dispose d’une main-d’œuvre hautement éduquée et qualifiée, de hauts niveaux de transparence, d’une faible corruption et d’un État de droit solide.

Le pays est réputé pour sa grande transparence, sa faible corruption et son solide État de droit. En outre, le gouvernement norvégien encourage activement les investissements étrangers, ce qui facilite l’implantation des entreprises dans le pays.

Dans l’ensemble, la Norvège est une excellente destination pour les entreprises qui souhaitent étendre leurs activités. Le pays dispose d’un climat d’affaires stable, d’une main-d’œuvre qualifiée et d’une infrastructure bien développée. La Norvège offre également de nombreuses possibilités aux entreprises dans divers secteurs, ce qui en fait une destination attrayante pour les investissements étrangers.

Avantages de faire des affaires en Norvège

  • La Norvège a une économie stable et prospère, avec un niveau de vie élevé et un faible taux de chômage. Le pays est connu pour son solide système de protection sociale, qui garantit à ses citoyens une qualité de vie élevée.
  • La Norvège dispose d’une main-d’œuvre très instruite et qualifiée. Le pays possède également une solide éthique du travail et un engagement en faveur de l’excellence, ce qui en fait une destination attrayante pour les entreprises.
  • La Norvège dispose d’un système juridique solide et fiable, qui offre un niveau élevé de protection aux entreprises. Le pays est également connu pour sa faible corruption et ses hauts niveaux de transparence.
  • La Norvège n’est pas membre de l’Union européenne, mais elle est membre de l’Espace économique européen (EEE). Cela permet aux entreprises d’accéder au marché européen, sans les contraintes réglementaires liées à l’adhésion à l’UE.
  • Le gouvernement norvégien soutient les entreprises et encourage activement les investissements étrangers. Il existe également plusieurs incitations et subventions pour les entreprises qui investissent dans la recherche et le développement.
  • L’engagement du pays en faveur des énergies renouvelables et du développement durable en fait également une destination attrayante pour les entreprises qui accordent la priorité à la responsabilité environnementale.
SYSTÈME JURIDIQUE

Le système juridique norvégien est basé sur la tradition du droit civil, également connu sous le nom de système juridique continental. Ce système est principalement basé sur des lois écrites et des statuts, par opposition aux systèmes de common law qui sont basés sur des décisions de justice et des précédents.

Le système juridique norvégien est divisé en deux branches principales :

  • le pouvoir judiciaire qui comprend la Cour suprême, les cours d’appel et les tribunaux de district,
  • le pouvoir exécutif qui comprend le gouvernement et l’administration.

La Cour suprême est la plus haute instance de Norvège et elle a le dernier mot sur toutes les questions juridiques.

Le système juridique norvégien est réputé pour sa transparence et son respect de l’État de droit. Il est également connu pour son efficacité et son accessibilité.

Investissements étrangers en Norvège

Les investissements étrangers en Norvège sont généralement bien accueillis et encouragés par le gouvernement norvégien. Le pays a une économie stable et prospère, et il offre un éventail de possibilités aux investisseurs étrangers dans divers secteurs.

Les investisseurs étrangers peuvent investir en Norvège de différentes manières, notamment en créant une nouvelle entreprise, en acquérant une entreprise existante ou en investissant dans l’immobilier. Le gouvernement norvégien n’impose aucune restriction à la propriété étrangère et les investisseurs étrangers bénéficient des mêmes protections juridiques que les investisseurs nationaux.

La Norvège est également membre de l’Espace économique européen (EEE), ce qui permet aux investisseurs étrangers d’accéder au marché européen, sans les contraintes réglementaires liées à l’adhésion à l’UE.

Les investisseurs étrangers sont soumis aux mêmes exigences légales et réglementaires que les investisseurs nationaux. Le système juridique norvégien est réputé pour sa transparence et son respect de l’État de droit, ce qui contribue à offrir un cadre stable et prévisible aux investisseurs étrangers.

Dans l’ensemble, les investissements étrangers en Norvège sont bien accueillis et soutenus par le gouvernement norvégien.

Choix de l’entité en Norvège

Il existe plusieurs structures commerciales pour les entreprises opérant en Norvège. Les structures d’entreprise les plus courantes sont les suivantes

Entreprise individuelle (Enkeltpersonforetak)

Il s’agit du type de structure d’entreprise le plus simple et le plus courant en Norvège. Il est détenu et géré par une seule personne.

Caractéristiques

  • Il n’y a pas de distinction juridique entre le propriétaire et l’entreprise.
  • Sa mise en place est simple et peu coûteuse.
  • Le propriétaire est personnellement responsable des dettes de l’entreprise.
  • Les bénéfices sont imposés comme des revenus personnels

Partenariat (Ansvarlig selskap)

Il s’agit d’une structure commerciale norvégienne dans laquelle deux personnes ou plus possèdent et exploitent ensemble l’entreprise.

Caractéristiques

  • Elle est détenue et gérée par deux personnes ou plus.
  • Les partenaires partagent les bénéfices et les pertes de l’entreprise.
  • Chaque associé est personnellement responsable des dettes de la société.
  • La société de personnes doit disposer d’un contrat de société écrit
  • Les bénéfices sont imposés comme des revenus personnels

Société à responsabilité limitée (Aksjeselskap)

Une société à responsabilité limitée est une entité juridique distincte de ses propriétaires. Les actionnaires sont propriétaires de la société et leur responsabilité est limitée au montant du capital qu’ils ont investi dans la société.

Caractéristiques

  • Elle doit avoir au moins un actionnaire et un conseil d’administration.
  • Il s’agit d’une entité juridique distincte de ses propriétaires.
  • Les actionnaires sont propriétaires de l’entreprise
  • La responsabilité des actionnaires est limitée au montant du capital qu’ils ont investi dans la société.
  • Les bénéfices sont soumis à l’impôt sur les sociétés

Société anonyme (Allmennaksjeselskap)

Une société anonyme est similaire à une société à responsabilité limitée, mais elle est soumise à des exigences plus étendues en matière d’information et de divulgation.

Caractéristiques

  • Elle doit avoir au moins deux actionnaires
  • ses actions peuvent être négociées sur un marché boursier
  • Ses bénéfices sont soumis à l’impôt sur les sociétés

Succursale (Filial)

Une succursale est une partie distincte d’une société étrangère qui opère en Norvège.

Caractéristiques

  • La succursale n’est pas une entité juridique distincte de la société étrangère.
  • elle est soumise aux mêmes règles et réglementations que la société mère.
  • Elle doit désigner un représentant légal en Norvège
  • Ses bénéfices sont soumis à l’impôt sur les sociétés

Lors du choix d’une structure d’entreprise en Norvège, il est important de prendre en compte les implications juridiques et fiscales de chaque option. Il est également important de consulter un professionnel pour s’assurer que la structure choisie est adaptée aux besoins et aux objectifs de l’entreprise. Contactez vos experts Damalion dès maintenant et laissez-nous vous aider.

BANQUE

Le secteur bancaire norvégien est bien développé et moderne, avec une gamme de services disponibles pour les particuliers et les entreprises. La Norvège dispose d’un secteur financier très développé, avec plusieurs grandes banques commerciales opérant dans le pays. Le pays dispose également d’un système bancaire réputé pour son haut niveau de sécurité et de stabilité.

Les principales caractéristiques du système bancaire norvégien sont les suivantes

Règlements

Le secteur bancaire norvégien est réglementé par l’Autorité de surveillance financière de Norvège (Finanstilsynet). L’autorité supervise les activités des banques et autres institutions financières afin de s’assurer qu’elles opèrent de manière sûre et saine.

Banque centrale

La banque centrale de Norvège s’appelle Norges Bank. Elle est chargée de maintenir la stabilité des prix et de promouvoir la stabilité économique dans le pays. La Norges Bank supervise également le système bancaire norvégien et fournit des liquidités aux marchés financiers.

Types de banques disponibles en Norvège

Il existe différents types de banques en Norvège, notamment des banques commerciales, des caisses d’épargne et des banques en ligne. Les banques commerciales sont les banques les plus importantes et les plus en vue en Norvège. Elles offrent une gamme de services comprenant des comptes d’épargne, des prêts, des hypothèques et des cartes de crédit. Les caisses d’épargne sont des banques de proximité plus petites qui se concentrent sur les comptes d’épargne et les prêts personnels. Les banques en ligne offrent un grand nombre de services identiques à ceux des banques traditionnelles, mais avec des frais moins élevés et des taux d’intérêt plus importants.

Services offerts par les banques en Norvège

Les banques norvégiennes proposent une gamme de services aux particuliers et aux entreprises, notamment des comptes d’épargne, des comptes chèques, des cartes de crédit, des prêts, des hypothèques et des services d’investissement. La plupart des banques proposent également des services bancaires en ligne et mobiles, ce qui permet aux clients de gérer facilement leurs comptes et d’effectuer des transactions.

Ouvrir un compte bancaire en Norvège

Une personne intéressée par l’ouverture d’un compte bancaire en Norvège doit d’abord choisir une banque en Norvège qui réponde à ses besoins, puis choisir le type de compte qu’elle souhaite ouvrir.

Le demandeur doit ensuite rassembler les documents nécessaires, notamment son numéro d’identité national norvégien, son numéro D, son passeport, son contrat de travail, son contrat de location et, dans certains cas, une lettre de recommandation de la banque du demandeur dans son pays d’origine.

Une fois que le demandeur est en possession de tous les documents nécessaires, il peut demander l’ouverture d’un compte en ligne ou en personne dans une agence, puis attendre l’approbation. Une fois le compte approuvé, il faudra l’activer en y déposant des fonds.

Il convient de noter que les exigences et procédures spécifiques à l’ouverture d’un compte bancaire en Norvège peuvent varier en fonction de la banque choisie et de la situation du demandeur.

En outre, les ressortissants étrangers peuvent ouvrir un compte bancaire avant leur arrivée en Norvège, mais il ne peut s’agir que d’un compte d’épargne. L’investisseur étranger peut également ouvrir un compte d’épargne uniquement en Norvège (sous certaines conditions).

Dans l’ensemble, le secteur bancaire norvégien est moderne, sûr et bien réglementé, avec une gamme de services répondant aux besoins des particuliers et des entreprises. Les banques norvégiennes offrent un niveau élevé de sécurité et de stabilité, ce qui en fait une option attrayante pour les clients désireux de gérer leurs finances.

IMMIGRATION

Un ressortissant étranger qui envisage de s’installer en Norvège, que ce soit pour des raisons professionnelles ou pour un mode de vie agréable, pour une période de plus de trois mois, doit obtenir un permis de séjour norvégien.

Ce permis de séjour permet au ressortissant étranger de résider et de travailler en Norvège, ainsi que de voyager à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Il peut également conduire à la citoyenneté.

Qui a besoin d’un permis de séjour en Norvège

Les citoyens des pays de l’UE/EEE n’ont pas besoin d’un permis de séjour pour rester ou travailler en Norvège, mais si le séjour doit durer plus de trois mois, le demandeur doit s’enregistrer auprès de la police.

En revanche, si le demandeur est un citoyen d’un pays non membre de l’UE ou de l’EEE et qu’il souhaite rester plus de 90 jours, il devra obtenir un permis de séjour.

Types de permis de séjour en Norvège

Il existe plusieurs options pour obtenir la résidence en Norvège :

  • Visa de demandeur d’emploi : ce visa est destiné aux personnes qui ne sont pas originaires de l’UE, de l’EEE ou de l’AELE. L’intéressé peut demander un visa de demandeur d’emploi d’une durée de six mois pour chercher du travail en Norvège. Pendant cette période, il est autorisé à travailler et à vivre en Norvège tout en cherchant un emploi. Si le candidat trouve un emploi, il peut alors demander un permis de travail.
  • Visa de travailleur qualifié : ce visa est destiné aux personnes qui ont reçu une offre d’emploi d’un employeur norvégien. Pour cela, l’employeur doit avoir rempli les formalités nécessaires et avoir reçu l’approbation de l’administration norvégienne du travail et de la protection sociale.
  • Visa étudiant : ce type de visa est destiné aux ressortissants étrangers qui prévoient d’étudier en Norvège. Cela permet au candidat de rester en Norvège pendant la durée de ses études et peut également lui permettre de travailler à temps partiel.
  • Immigration familiale : elle concerne les personnes dont un membre de la famille est citoyen norvégien ou résident permanent.
  • Réfugié ou demandeur d’asile : un ressortissant étranger qui fuit les persécutions ou le danger dans son pays d’origine peut demander l’asile en Norvège.

Résidence permanente et citoyenneté norvégiennes

Le permis de séjour permanent norvégien est le permis qu’un ressortissant étranger reçoit après avoir vécu dans le pays de manière ininterrompue pendant les trois dernières années. Une fois ce permis obtenu, l’étranger peut vivre et travailler en Norvège indéfiniment. Il lui suffit de renouveler sa carte de séjour tous les deux ans.

Après avoir vécu dans le pays pendant au moins sept ans sur les dix dernières années, il peut demander la citoyenneté.

La procédure de demande de résidence en Norvège peut être complexe et prendre du temps. Il est donc important d’étudier soigneusement les options et de rassembler tous les documents nécessaires avant de déposer une demande. Contactez vos experts Damalion dès maintenant et laissez-nous vous aider.

REGIME FISCAL

Autorité fiscale

Les autorités fiscales norvégiennes sont connues sous le nom d’administration fiscale norvégienne (Skatteetaten), qui est responsable de la collecte et de la gestion des impôts en Norvège, ainsi que de l’orientation et de l’aide aux contribuables.

L’administration fiscale norvégienne est divisée en plusieurs départements :

  • Le service d’évaluation, qui est chargé d’évaluer et de calculer les impôts des particuliers et des entreprises
  • Le service de recouvrement qui est responsable de la collecte des impôts et de l’application de la législation fiscale.
  • Le département de fiscalité internationale, qui est chargé de traiter les questions de fiscalité internationale, telles que les conventions fiscales.
  • Le centre de services qui fournit des conseils et une assistance aux contribuables.

Résidence fiscale

En Norvège, le statut de résident fiscal est déterminé par la présence physique du contribuable et ses liens avec le pays. Si le contribuable passe plus de 183 jours en Norvège au cours d’une année civile ou s’il dispose d’un domicile permanent en Norvège, il sera considéré comme un résident fiscal en Norvège.

En tant que résident fiscal de Norvège, le contribuable sera soumis à l’impôt norvégien sur ses revenus mondiaux. En tant que résident fiscal norvégien, le contribuable devra remplir une déclaration d’impôt annuelle auprès de l’administration fiscale norvégienne. La déclaration d’impôt contient des informations sur les revenus, les déductions et les crédits du contribuable.

Types d’impôts en Norvège

  • Impôt sur le revenu : l’impôt sur le revenu est la principale source de revenus du gouvernement norvégien. Le taux de l’impôt sur le revenu en Norvège varie en fonction du niveau de revenu des contribuables, les plus hauts revenus payant un pourcentage plus élevé de leur revenu en impôts. Les taux d’imposition varient de 22 % à 38,2 %, en fonction du niveau de revenu du contribuable.
  • Impôt sur les sociétés : Les sociétés résidentes norvégiennes sont soumises à l’impôt sur les sociétés sur leurs revenus mondiaux. Les sociétés non résidentes sont également assujetties à l’impôt sur les sociétés en Norvège lorsqu’elles exercent une activité qui est menée ou gérée à partir de la Norvège. Le taux de l’impôt sur les sociétés en Norvège est de 22 %. Toutefois, les entreprises peuvent également être soumises à des taxes municipales supplémentaires qui varient en fonction de la municipalité dans laquelle elles opèrent.
  • Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) : le taux de TVA normal en Norvège est de 25 %. Certains biens et services, tels que les denrées alimentaires et les transports publics, bénéficient d’un taux de TVA réduit à 15 %.
  • Impôt sur la fortune : La Norvège applique un impôt sur la fortune de 0,85 % sur le patrimoine net supérieur à 1,5 million NOK pour les personnes physiques et à 3 millions NOK pour les couples. Cet impôt est basé sur la valeur totale des actifs du contribuable, y compris les biens immobiliers, l’épargne, les investissements et autres objets de valeur.
  • Impôt foncier : il existe également un impôt foncier en Norvège, qui est prélevé à un taux de 0,7 % de la valeur estimée de la propriété.
  • Droits de succession et de donation : les droits de succession et de donation en Norvège sont basés sur la valeur du don ou de l’héritage et sur la relation entre le donateur et le bénéficiaire. Les taux d’imposition varient de 0 à 15,4 %.

La Norvège dispose d’un système d’imposition progressif, ce qui signifie que les personnes ayant des revenus élevés paient un pourcentage plus important de leurs revenus en impôts.

Conventions fiscales en Norvège

La Norvège a conclu des conventions fiscales, également appelées accords de double imposition, avec de nombreux pays dans le monde afin d’éviter la double imposition des revenus gagnés dans les deux pays. Ces conventions visent à éviter que les particuliers et les entreprises ne soient imposés deux fois sur le même revenu.

Les conventions fiscales prévoient généralement des règles sur la manière dont chaque pays imposera les différents types de revenus, tels que les dividendes, les intérêts et les redevances. Ils comprennent aussi généralement des dispositions relatives au règlement des différends et à l’échange d’informations entre les autorités fiscales.

Les conventions fiscales de la Norvège suivent généralement le modèle de convention fiscale élaboré par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Ce modèle de convention fiscale sert de modèle pour la négociation de conventions fiscales entre pays.

Parmi les principaux pays avec lesquels la Norvège a conclu des conventions fiscales figurent les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France, la Chine et le Japon.

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

La Norvège accorde une grande importance à la propriété intellectuelle, qui est donc protégée par les lois nationales et les accords internationaux.

La Norvège est également partie à plusieurs accords internationaux relatifs à la propriété intellectuelle, notamment l’OMPI (Organisation mondiale de la propriété intellectuelle) et l’ADPIC (Accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce) dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

En Norvège, il existe plusieurs types de protection de la propriété intellectuelle pour les particuliers et les entreprises. Les principaux types de propriété intellectuelle en Norvège sont les suivants :

Brevets

  • Un brevet confère des droits exclusifs d’utilisation et de commercialisation d’une invention pendant une période limitée.
  • En Norvège, les brevets sont délivrés par l’Office norvégien de la propriété industrielle (NIPO).
  • Les brevets doivent répondre à certains critères, notamment la nouveauté, l’inventivité et l’applicabilité industrielle.
  • Un brevet dure généralement 20 ans à compter de la date de dépôt.

Marques commerciales

  • Une marque est un signe distinctif qui identifie et distingue les produits ou services d’une partie de ceux d’autres parties.
  • Une marque peut être constituée de mots, de logos ou d’autres symboles.
  • En Norvège, les marques sont enregistrées auprès de l’Office norvégien de la propriété industrielle (NIPO).
  • L’enregistrement d’une marque dure généralement dix ans et peut être renouvelé indéfiniment.

Droit d’auteur

  • Le droit d’auteur en Norvège est régi par la loi sur le droit d’auteur (åndsverkloven).
  • En Norvège, le droit d’auteur protège les œuvres originales des auteurs et des créateurs, y compris les œuvres littéraires, artistiques et scientifiques.
  • La protection du droit d’auteur est automatique et ne nécessite pas d’enregistrement.
  • La loi sur le droit d’auteur confère des droits exclusifs à l’auteur ou au créateur, notamment le droit de reproduire, de distribuer et d’afficher son œuvre.

Modèles

  • Un dessin ou modèle désigne l’apparence d’un produit ou d’une partie d’un produit, y compris sa forme, sa couleur et sa texture.
  • Un dessin ou modèle doit être nouveau et avoir un caractère individuel.
  • L’enregistrement d’un dessin ou modèle confère à son titulaire le droit exclusif d’utiliser un dessin ou modèle spécifique pendant une période limitée.
  • En Norvège, les dessins et modèles peuvent être enregistrés auprès de l’Office norvégien de la propriété industrielle (NIPO).
  • L’enregistrement d’un dessin ou modèle dure généralement 5 ans et peut être renouvelé pour une durée totale de 25 ans.

Secrets de fabrication

  • Les secrets commerciaux désignent les informations commerciales confidentielles et le savoir-faire qui confèrent à une entreprise un avantage concurrentiel.
  • En Norvège, les secrets commerciaux sont protégés par la loi norvégienne sur les secrets commerciaux, qui prévoit des recours juridiques pour les entreprises dont les secrets commerciaux ont été détournés.
  • Les entreprises peuvent intenter une action en justice contre ceux qui utilisent ou divulguent leurs secrets commerciaux sans autorisation.

Il est important de comprendre les exigences et les réglementations spécifiques à chaque type de protection de la propriété intellectuelle pour s’assurer que votre propriété intellectuelle est correctement protégée. Il est également important de consulter un professionnel pour obtenir des conseils sur l’enregistrement, l’application et la concession de licences de vos actifs de propriété intellectuelle. Contactez vos experts Damalion dès maintenant et laissez-nous vous aider.

TRAVAIL ET EMPLOI

Le droit du travail et de l’emploi en Norvège est régi par plusieurs lois, dont la loi sur l’environnement de travail et la loi sur les congés. Ces lois encadrent la relation de travail et fixent des normes minimales en matière de conditions de travail, de salaires et d’avantages sociaux.

Les principales caractéristiques du droit du travail et de l’emploi en Norvège sont les suivantes :

Contrats de travail en Norvège

En Norvège, les contrats de travail sont régis par la loi sur l’environnement de travail et doivent respecter les normes minimales énoncées dans cette loi.

En Norvège, les contrats de travail doivent être rédigés par écrit et signés par l’employeur et l’employé. Le contrat de travail doit également préciser les heures de travail, le droit du salarié à des jours de vacances et la période de préavis requise pour la résiliation du contrat par l’employeur et le salarié.

En Norvège, il existe deux principaux types de contrats de travail : les contrats à durée indéterminée et les contrats à durée déterminée. Voici un aperçu de chacun d’entre eux :

  • Contrats à durée indéterminée : il s’agit du type de contrat de travail le plus courant en Norvège. Ces contrats n’ont pas de date de fin fixe et se poursuivent généralement jusqu’à ce que l’employeur ou l’employé y mette fin. Les employés permanents bénéficient de l’ensemble des droits et avantages liés à l’emploi.
  • Les contrats à durée déterminée : ces contrats ont une date de fin déterminée, qui peut être basée sur un projet spécifique ou un besoin temporaire de personnel supplémentaire. Ces contrats peuvent être renouvelés si l’employeur et l’employé en conviennent. Les employés sous contrat à durée déterminée bénéficient des mêmes droits et avantages que les employés permanents, à quelques exceptions près.

Indemnités, droits et prestations liés à l’emploi en Norvège

  • Temps de travail : le temps de travail normal en Norvège est de 37,5 heures par semaine, et les heures supplémentaires sont généralement limitées à 10 heures par semaine. Les employeurs sont tenus de prévoir des pauses et des périodes de repos, et les salariés ont le droit de refuser de faire des heures supplémentaires dans certaines circonstances.
  • Salaires : en Norvège, les employeurs doivent verser à leurs employés au moins le salaire minimum fixé par le gouvernement.
  • Congés payés : Les employés norvégiens ont droit à un minimum de 25 jours de congés payés par an, en plus de 10 jours fériés.
  • Indemnité de maladie : les salariés qui ne peuvent pas travailler en raison d’une maladie ou d’un accident ont droit à une indemnité de maladie versée par leur employeur pour un maximum de 16 jours par an. Après cette période, les employés peuvent recevoir des indemnités de maladie du régime d’assurance nationale.
  • Congé parental : en Norvège, les nouveaux parents ont droit à un total combiné de 49 semaines de congé parental rémunéré, qui peut être partagé entre la mère et le père.
  • Prestations de maternité et de paternité : les femmes enceintes ont droit à 100 % de leur salaire pendant les 16 semaines précédant et suivant la naissance de leur enfant. Les pères ont droit à un congé de paternité de deux semaines maximum, rémunéré à 100 %.
  • Pension : la plupart des salariés norvégiens sont couverts par un régime de pension professionnel obligatoire, financé conjointement par l’employeur et le salarié.
  • Assurance maladie : tous les citoyens et résidents norvégiens ont droit à des soins de santé publics gratuits, financés par les impôts. Les employeurs peuvent également proposer une assurance maladie privée en tant qu’avantage social.
  • Indemnités de chômage : si un salarié perd son emploi sans en être responsable, il a droit à des indemnités de chômage versées par le régime d’assurance nationale.

Cessation d’emploi

En Norvège, les employeurs ne peuvent mettre fin à un contrat de travail que pour une raison valable, telle que des performances insuffisantes ou un licenciement. Les salariés qui sont licenciés sans raison valable peuvent avoir droit à une indemnisation. Les salariés ont également le droit de démissionner de leur emploi avec préavis et, dans certains cas, sans préavis.

Dans l’ensemble, le droit du travail et de l’emploi en Norvège est conçu pour protéger les droits des employés et garantir des conditions de travail équitables. Les employeurs sont tenus de respecter ces lois et règlements afin d’éviter les conséquences juridiques et de maintenir un environnement de travail positif.

Vous envisagez d’entrer sur le marché norvégien ?

Damalion est un firme conseil indépendant qui aide les personnes morales étrangères à créer une entreprise partout dans le monde, y compris en Norvège. En plus d’aider les clients à créer une entreprise, nous fournissons également diverses solutions commerciales intégrales, notamment en matière de conformité, de gestion des entités, de comptabilité, de fiscalité, d’aide à la gestion des salaires, et bien d’autres encore, dans le monde entier.

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos services et sur la manière dont nous pouvons vous aider à faire de votre entreprise norvégienne un succès, contactez dès aujourd’hui vos experts Damalion.

9 + 10 =

Vous voulez en savoir plus sur Damalion Norway Desk ?

Damalion vous offre des conseils sur mesure fournis par des experts directement opérationnels dans les domaines qui posent problème à votre entreprise.

Nous vous conseillons de donner les meilleures informations possibles, afin que nous puissions qualifier votre demande et vous répondre dans les 8 heures qui suivent.