La fiscalité luxembourgeoise : les points clés | Structuration des entreprises
Sélectionner une page

Le Luxembourg est un centre financier de renommée mondiale pour un certain nombre de raisons. Son cadre juridique et réglementaire actualisé et son réseau étendu de conventions de double imposition permettent d’optimiser les entités de financement et de détention d’actifs, ce qui encourage les entrepreneurs étrangers à créer une société au Grand-Duché. Son paysage politique stable et sa situation centrale en Europe en font l’un des pays les plus attrayants pour la résidence permanente et les affaires.

Le pays figure sur la “liste blanche” de l’OCDE et est classé au premier rang en raison de la fiabilité et de la transparence de sa juridiction. À l’heure actuelle, les sociétés holding luxembourgeoises sont utilisées par des personnalités fortunées, des familles fortunées, des entités internationales, des fonds d’investissement privés et des investissements en raison de son environnement économique, juridique et politique sain.

La SOPARFI est un véhicule d’investissement non réglementé qui n’est soumis à aucune restriction quant à ses activités commerciales et qui est généralement utilisé comme société holding par des entrepreneurs étrangers. Les deux formes juridiques les plus courantes de SOPARFI sont les suivantes :

Société anonyme à responsabilité limitée (SA)

  • Le capital social minimum est fixé à 30 000 euros, dont 25 % doivent être versés lors de l’enregistrement.
  • Doit avoir une adresse de bureau enregistrée au Luxembourg
  • Doit avoir un actionnaire au moins, avec la permission de nommer des actionnaires désignés.
  • Doit avoir trois directeurs. Dans le cas d’une société n’ayant qu’un seul actionnaire, un seul administrateur est autorisé.
  • Les AS sont tenus de soumettre des états financiers annuels

Société privée à responsabilité limitée (SARL)

  • Le capital social minimum est fixé à 12 000 euros, dont 100 % doivent être versés lors de l’enregistrement.
  • Doit avoir une adresse de bureau enregistrée au Luxembourg
  • Doit avoir un directeur, dont les informations sont accessibles au public.
  • Doit avoir au moins un actionnaire, dont les informations sont accessibles au public.
  • Les SARL sont tenues de soumettre leurs déclarations fiscales annuelles

SOPARFI Principes fondamentaux de la fiscalité

  • Une TVA de 17% sera appliquée sur le transfert et l’exploitation des droits de propriété intellectuelle par une SOPARFI.
  • Le solde, soit 24,94 %, est imposable au taux de l’impôt sur les sociétés (y compris l’impôt sur le revenu des sociétés et une taxe professionnelle municipale moyenne de 7,5 %). Les redevances versées à l’étranger sont exonérées d’impôt, conformément à la directive européenne sur les intérêts et la fiscalité.
  • Certains actifs seront exonérés de l’impôt sur la fortune nette, notamment les participations qualifiées notables, pour autant que certaines conditions soient remplies.
  • Les dividendes versés aux sociétés actionnaires d’un pays de l’UE, de la TNT ou de l’EAA ne doivent pas être gelés si le bénéficiaire est soumis aux conditions mentionnées ci-dessus. Dans d’autres cas, une retenue à la source de 15 % est appliquée aux distributions.
  • Les dividendes sont exonérés d’impôt lorsqu’ils répondent aux critères suivants :
    • Une filiale résidente ou non résidente sera soumise à un régime fiscal similaire.
    • Une SOPARFI détient au moins 10% du capital social de la filiale sous-jacente ou un investissement minimum de 1,2 million d’euros.
    • La participation dans la filiale doit être détenue depuis au moins 12 mois ou une SOPARFI doit s’engager à détenir des parts dans la filiale pendant 12 mois consécutifs.
  • Les intérêts perçus sont réputés entièrement imposables au taux d’imposition des sociétés fixé. D’autre part, les intérêts payés à l’étranger sont exonérés d’impôt, sous réserve de la directive européenne sur les intérêts et les redevances.
  • Le produit de la liquidation d’une filiale est exonéré d’impôt sous certaines conditions
  • Le produit de la liquidation versé par une SOPARI à ses actionnaires est exonéré d’impôt.
  • L‘impôt sur la fortune est fixé à 0,5 %, mais uniquement sur une base de 500 millions d’euros de valeur nette d’inventaire au1er janvier de chaque année.
  • À partir de 2017, l’ISF minimum est de 4 815 € et s’applique à toutes les SOPARFI dont les actifs financiers dépassent 90 % de leurs actifs bruts respectifs.
  • Pour bénéficier pleinement de l’imposition de la plus-value, l’investissement dans une filiale de SOPARFI doit être de 10 % ou d’une valeur de 6 millions d’euros, et le vendeur doit détenir les actions correspondantes pendant une période d’au moins 12 mois.
  • Jusqu’à 80 % des redevances et autres sources de revenus, telles que les plus-values, provenant des droits de propriété intellectuelle, notamment les logiciels, les brevets, les dessins et modèles, les marques, les domaines Internet et les modèles, sont exonérés d’impôts.
  • Dans la limite d’un rapport dette/fonds propres de 85:15, les intérêts qui peuvent être payés ou accumulés sur la dette sont déductibles fiscalement. En outre, les paiements ne seront pas soumis à la retenue à la source, sauf si la directive européenne sur l’épargne s’applique.

Société de gestion de patrimoine privé

Le FPS peut être utilisé par des particuliers et des investisseurs privés pour créer une société au Luxembourg. Elle est totalement exonérée sur les revenus provenant d’obligations, de billets, d’actions, de comptes de dépôt, de fonds communs de placement et de toute forme d’instrument financier. Une SPF est limitée dans son fonctionnement puisqu’elle ne peut effectuer que l’acquisition, la gestion, la détention et la cession d’actifs financiers, mais elle peut toujours investir passivement dans tout type de titres. Elle n’est pas autorisée à entreprendre des opérations commerciales ou à participer à la gestion d’autres sociétés, ne peut pas détenir de biens immobiliers, accorder des prêts portant intérêt ou des droits de propriété intellectuelle.

Différents types de formulaires juridiques SPF

  • La SARL doit avoir un capital social minimum de 12 000 € avec au moins un gérant et un associé.
  • SA est tenue de disposer d’un capital social minimum de 30 000 €, dont 25 % sont versés à l’inscription, avec au moins un actionnaire, un administrateur et un commissaire aux comptes.
  • La SCA doit disposer d’un capital social minimum de 30 000 €, dont 25 % sont versés à l’inscription, avec deux actionnaires, un commandité, un commanditaire, un gérant et trois commissaires aux comptes.
  • COOPSA est une société coopérative qui emprunte certaines qualités à une société anonyme à capital variable, avec un minimum d’un actionnaire et d’un administrateur.

SPF Fondamentaux de la fiscalité

  • Une taxe d’abonnement de 0,25 % sera appliquée sur la part de capital libérée, y compris la prime d’émission, avec un minimum de 100 € et un maximum de 125 000 €.
  • Les dividendes et les paiements d’intérêts sur les produits financiers reçus par un FPS peuvent être soumis à une retenue à la source, le cas échéant, qui sera payée dans le pays ou l’État source et conformément aux règles fiscales de cet État.
  • Exonération de l’impôt sur les sociétés, de l’impôt commercial communal et de l’impôt sur la fortune.
  • Les FPS ne peuvent pas bénéficier des avantages des conventions luxembourgeoises de double imposition ou des directives de l’UE.
  • La taxe d’abonnement sera calculée sur la partie de la dette qui dépasse le ratio capitaux propres/dette de 1:8.
  • Il n’y aura pas de retenue à la source sur les distributions de bénéfices d’une SPF à ses actionnaires et sur le produit de la liquidation.
  • Retenue à la source sur les intérêts payés en avances et dettes d’une SPF à des personnes physiques fixée à un taux de 10% et 35% pour les résidents luxembourgeois et les résidents de l’UE respectivement, et 0% dans tous les autres cas.

Chez Damalion, nous sommes fiers de notre équipe d’experts en gestion de patrimoine qui vous aideront à résoudre tous les problèmes que vous pourriez rencontrer lors de la création d’une SOPARFI ou d’une SPF au Luxembourg. Nous vous aiderons à naviguer à travers le processus de création d’entreprise, afin que vous puissiez profiter des grandes opportunités qui vous attendent au Luxembourg. Contactez-nous dès aujourd’hui pour plus d’informations.

Ces informations ne sont pas destinées à remplacer un conseil fiscal ou juridique individualisé. Nous vous suggérons de discuter de votre situation spécifique avec un conseiller fiscal ou juridique qualifié.