Quelles sont les différences entre un trust et une fondation ? - Damalion - Independent consulting firm.
Sélectionner une page

Les trusts et les fondations sont deux des véhicules les plus populaires pour la protection des actifs et la gestion du patrimoine. Cet article a pour but de fournir un aperçu approfondi des trusts et des fondations afin de vous permettre de décider lequel répond le mieux à vos besoins.

Un bref aperçu des trusts

Le trust est un élément intégral de la juridiction de common law depuis le 12e siècle. En substance, elle décrit la relation existant entre une personne qui détient des actifs (fiduciaire) pour le compte d’une autre personne ou d’un groupe de personnes (bénéficiaires).

Une fiducie est une entité juridique qui débute généralement lorsqu’un individu (constituant) transfère des actifs à un fiduciaire ou à une société fiduciaire, dont la fonction principale est de détenir des actifs et de les préserver, ou dans certains cas, d’en augmenter la valeur jusqu’à ce qu’une partie ou la totalité du fonds fiduciaire soit distribuée à un ou à tous les bénéficiaires désignés.

Si le titre légal est au nom du fiduciaire, les bénéficiaires, comme le terme l’indique, sont les personnes qui profiteront exclusivement du fonds fiduciaire. Par conséquent, le rôle principal d’un fiduciaire est de détenir les actifs pour le compte des bénéficiaires.

Un trust doit être régi par un acte fiduciaire formel écrit qui délimite les pouvoirs d’administration et de disposition des trustees, y compris les conditions convenues avec le constituant et son ou ses conseillers.

Il existe différents types de trust. Par exemple, dans le cas d’un trust, le constituant peut souhaiter que le trustee verse un revenu à une personne pendant toute sa vie. Il existe également des cas où le fiduciaire a toute latitude pour prendre des décisions concernant le paiement du capital et des revenus.

Lesfiducies fondées dans le but de planifier la succession des familles sont conçues de manière à ce que les fiduciaires puissent administrer le patrimoine du vivant du constituant, ce qui garantit que la famille du constituant continuera à recevoir des revenus après son décès.

Par conséquent, un trust a la capacité de retarder le moment où les bénéficiaires peuvent avoir droit au patrimoine familial. Cette structure permet d’éviter que le patrimoine ne diminue de manière significative jusqu’à ce que les enfants deviennent des adultes responsables, capables de dépenser judicieusement leur argent.

La séparation des actifs du patrimoine personnel d’une personne présente de nombreux avantages, comme la protection contre les dettes personnelles et autres menaces financières. En outre, un trust peut également permettre de réaliser d’importantes économies d’impôts en fonction des lois du lieu de domiciliation du constituant.

En substance, les trusts ont été conçus à l’origine pour la protection des actifs, la planification successorale et la succession.

Un bref aperçu des fondations

Une fondation est un concept relativement nouveau dans certaines juridictions de common law. En général, la plupart des individus ou des familles utilisent des trusts pour la détention d’actifs et la planification de la succession. D’autre part, les fondations ont été utilisées pour les mêmes applications dans les juridictions de droit civil.

En substance, une fondation est une entité juridique constituée en société qui peut être utilisée pour détenir des actifs, structurer le patrimoine et planifier la succession. Il ne s’agit ni d’une société ni d’un trust, bien qu’il présente certaines caractéristiques inhérentes aux deux. Une fondation n’a pas d’actionnaires ou de propriétaires, et n’est pas tenue de désigner des bénéficiaires. Il devient peu à peu un véhicule de détention privilégié, car il sépare les actifs sous-jacents de la richesse personnelle d’un individu et n’est pas soumis aux droits de succession.

Les fondations sont essentiellement des structures orphelines utilisées par les trusts caritatifs ou à but non lucratif, les trusts à vocation et les sociétés. Ils peuvent également être utilisés à des fins non caritatives, comme dans le cas de la planification de la succession pour les familles très fortunées, ce qui leur permet de céder des actifs qu’une fondation peut conserver pour ses bénéficiaires pour le moment.

Les fondations peuvent détenir tous les types d’actifs, d’un actif unique à plusieurs actifs. Il n’y a pas de limitations sur ce qui peut être détenu par une fondation, à l’exception des biens immobiliers.

Fondation

  • Considéré comme une entité juridique distincte, similaire à une société.
  • Peut contracter et détenir des actifs sous son propre nom.
  • Elle peut également intenter une action en justice ou être poursuivie en son nom propre.
  • Détient le titre légal et le titre bénéficiaire des actifs.

Confiance

  • Non classé comme une entité juridique distincte.
  • Les droits et obligations juridiques reposent sur les épaules d’un fiduciaire plutôt que sur le trust lui-même.
  • Les fiduciaires contractent en leur propre nom au nom de la fiducie.
  • Le fiduciaire peut intenter une action en justice ou être poursuivi en son propre nom, au lieu qu’une action soit engagée par ou contre le trust.

Mise en place – Fondation ou Trust

Fondation

  • Doit être enregistré officiellement auprès du registre ou de l’autorité concernés dans sa juridiction d’origine.
  • L’enregistrement servira de preuve de l’incorporation de la fondation, et a satisfait aux exigences de la loi.
  • Le document de base légal ou la charte est accessible au public. Une charte ne doit pas révéler l’identité des tuteurs, des fondateurs et des bénéficiaires.

Confiance

  • Un trust doit répondre aux exigences suivantes lors de sa création. Il s’agit notamment de la démonstration de l’intention du constituant de créer un trust et de l’identification de ses bénéficiaires.
  • Il n’a pas besoin d’être enregistré. Les documents fiduciaires ne doivent pas être rendus publics.
  • L’existence d’un trust peut rester confidentielle.

Bénéficiaires – Fondation ou Trust

Fondation

  • Il n’est pas nécessaire d’avoir des bénéficiaires.
  • Les bénéficiaires ont des droits limités, à moins que le fondateur n’accorde des droits supplémentaires en vertu de la réglementation en vigueur.
  • Les bénéficiaires n’ont pas accès aux informations concernant une fondation.
  • Les bénéficiaires n’ont pas d’intérêt bénéficiaire dans une fondation, sauf si cela est prévu dans son propre règlement.

Confiance

  • Pour qu’un trust soit valide, il doit avoir des bénéficiaires.
  • S’il n’y a pas de bénéficiaires, il doit y avoir une personne chargée de veiller à ce que le ou les fiduciaires gèrent le trust conformément à son objectif initial.
  • Les bénéficiaires ont un intérêt direct dans les actifs. Ils ont des droits légaux inhérents qui peuvent notamment obliger les fiduciaires à prendre les mesures nécessaires par le biais des tribunaux, et bien d’autres choses encore.
  • Les bénéficiaires ont des droits sur certaines informations concernant le trust.

Financement – Fondation ou Trust

Fondations

  • Peut être mis en place sans fonds initiaux.
  • Le fondateur n’est pas tenu de déposer des fonds dans la fondation, qui existe automatiquement dès son enregistrement.

Confiance

Gestion – Fondation vs Trust

Fondation

  • A son propre conseil pour gérer ses affaires.
  • L’un des membres du conseil doit être un prestataire de services ou une société de fiducie basée dans sa propre juridiction.
  • Il n’y a pas de nombre maximal fixe de membres du conseil, mais le nombre peut être fixé par le règlement d’une fondation.
  • Les membres du Conseil doivent être âgés d’au moins 18 ans et jouir d’une bonne capacité mentale.

Confiance

Devoirs et responsabilités – Fondation vs Trust

Fondation

  • Les membres du conseil assument des tâches et des fonctions similaires à celles du conseil d’administration d’une entreprise.
  • Les membres du conseil doivent agir de bonne foi en gardant à l’esprit les meilleurs intérêts de la fondation.
  • Montrer le soin, la diligence et la compétence dont feraient preuve des personnes raisonnablement prudentes dans des circonstances similaires.
  • Les membres du conseil n’ont pas d’obligations similaires à une obligation fiduciaire envers les bénéficiaires d’une fondation.

Confiance

  • Les fiduciaires ont des obligations plus larges pour assurer la protection et les meilleurs intérêts des bénéficiaires.
  • Un fiduciaire doit agir avec une diligence raisonnable, comme le ferait toute personne raisonnablement prudente, au mieux de ses capacités et de ses compétences, en exerçant ses actions et en prenant ses décisions de bonne foi.
  • Sous réserve des conditions en vigueur d’une fiducie, les fiduciaires peuvent être chargés de préserver ou d’accroître la valeur d’un fonds fiduciaire.
  • Certaines des fonctions d’un fiduciaire peuvent être déléguées à d’autres tiers, tels que des gestionnaires d’investissement. Cependant, la gestion globale de leurs performances repose sur les épaules d’un ou plusieurs administrateurs.

Les actifs que les structures peuvent détenir – Fondation vs Trust

Fondation

  • Détient tous les types d’actifs, à l’exception des biens immobiliers.

Confiance

  • Détient tout type de biens, à l’exception des biens immobiliers.

Fiscalité – Fondation ou Trust

Fondation

  • Imposés comme des entités détaxées dans la plupart des juridictions. Cela signifie qu’ils paieront un impôt de 0 % sur tous les revenus et gains réalisés en dehors de leur juridiction.
  • Le fondateur peut être imposé lors de la dotation de la fondation ou lors de la distribution de la fondation qui dépend largement de la situation fiscale du bénéficiaire.

Confiance

  • Pas d’impôt à payer pour les trusts, à condition qu’il n’y ait pas de revenus réalisés à partir d’actifs dans sa propre juridiction.
  • Il convient de prendre des conseils fiscaux spécifiques en fonction du lieu où le trust est établi.

Damalion peut vous aider à mettre en place votre fiducie et à garantir votre héritage. Découvrez le processus détaillé de la constitution d’un trust au Luxembourg ou dans la juridiction de votre choix. En tant que cabinet de conseil de premier plan, nous nous appuyons sur notre vaste réseau mondial d’avocats, de comptables et d’autres prestataires de services utiles à la constitution harmonieuse de fonds fiduciaires. Nous pouvons également vous aider à ouvrir un compte bancaire pour votre trust. Grâce à notre excellente réputation, à nos connaissances approfondies, à notre engagement et à notre fiabilité, vous pouvez être assuré de bénéficier d’une formation de trusts sans problème dans la juridiction de votre choix. Contactez un expert de Damalion dès aujourd’hui pour en savoir plus sur la constitution de trusts et nos autres services.

Ces informations ne sont pas destinées à remplacer un conseil fiscal ou juridique individualisé. Nous vous suggérons de discuter de votre situation spécifique avec un conseiller fiscal ou juridique qualifié.