Sélectionner une page

Constitution d’un trust aux Bahamas

BAHAMAS TRUST
Type de trust Trusts de protection des actifs Trusts de bienfaisance Trusts à but autorisé
Utilisations pratiques du trust : Planification successorale et protection des actifs
Création du trust : transfert de biens au trustee et les bénéficiaires sont identifiables
Droit propre du trust : Common Law
Durée de la fiducie : Jusqu'à 150 ans après que la fiducie soit devenue irrévocable, mais une fiducie de bienfaisance et une fiducie à but non lucratif peuvent durer jusqu'à perpétuité.
Nom du trust et langue de l'acte de trust : Le nom du trust peut être choisi par le constituant et la langue de l'acte de trust est l'anglais.
Délai pour la création d'un trust : 1 à 2 semaines, mais tout dépend de la complexité de la fiducie.
Frais gouvernementaux minimums : 350 $ US
Enregistrement dans le registre public : Aucune obligation d'enregistrer un trust
Garde des actifs de la fiducie : Le fiduciaire doit avoir la garde ou le contrôle de ces actifs.
Exigence spéciale concernant le fiduciaire (exigence de résidence locale) : Aucune exigence de résidence locale
Un administrateur résidant dans l'Espace économique européen est requis (O/N) : Non
Fiduciaire : A choisir par le constituant
Constituant : A nommer
Protecteur : A nommer par le constituant
Bénéficiaires : A désigner par le constituant
Fonds fiduciaire : Reflètera les actifs apportés par le constituant
Accès aux conventions de double imposition : Non
Fiscalité : Pas d'impôt sur le revenu, les successions ou les donations aux Bahamas.
Exigences en matière de tenue de registres : Le syndic doit tenir un compte de sa tutelle.
Exigence d'un représentant local : Il serait utile que le fiduciaire étranger ait un représentant local pour la signification des actes.
Option permettant de modifier la loi applicable au trust : Il s'agit d'une disposition standard dans l'acte de fiducie
Toute autre exigence particulière : Non

Nous faisons de notre mieux pour contrôler la conformité de cette juridiction avec les dernières réglementations internationales établies par l’OCDE et d’autres institutions et pays internationaux.

À tout moment, Damalion peut refuser toute demande de client concernant cette juridiction, à sa seule discrétion et sans obligation de fournir une quelconque raison.

7 + 3 =