Un bref guide de la convention de double imposition entre Hong Kong et la Russie - Damalion - Independent consulting firm.
Sélectionner une page

Le traité de non-double imposition entre la Russie et le gouvernement de la région administrative spéciale de Hong Kong de la République populaire de Chine, également connu sous le nom de traité, a été mis en application par la Russie et Hong Kong depuis le 1er janvier 2017 et le 1er avril 2017 respectivement.

Cette convention globale de double imposition a été conçue pour faciliter les relations commerciales et économiques, ainsi que pour faciliter les échanges entre la Russie et Hong Kong. Le traité s’inspire de l’accord type approuvé par la résolution n° 84 du gouvernement russe, promulguée le 24 février 2010. S’inspirant des documents de l’OCDE et de l’ONU qui ont prévalu pendant la phase de négociation du traité, l’accord prévoit désormais des taux réduits d’impôt sur le revenu des sociétés et sur le revenu des personnes physiques pour les opérations de paiement aux résidents fiscaux de Hong Kong et l’élimination définitive de la double imposition pour les résidents des deux juridictions.

Voici quelques dispositions déterminantes du traité :

  • Toute société russe constituée à Hong Kong est automatiquement reconnue comme une société résidente de Hong Kong.
  • Une société russe est considérée comme une entité juridique résidente de Hong Kong si elle est gérée et contrôlée depuis la ville même.
  • Les revenus générés par une société résidente de Hong Kong en Russie ne seront pas soumis à l’impôt dans la Fédération de Russie.
  • Une société résidente de Hong Kong en Russie ne sera imposée que sur les bénéfices réalisés dans la Fédération de Russie.

Voici un rapide récapitulatif des taux d’imposition comparatifs applicables en vertu du traité (en Russie à partir du 1er janvier 2017) et de la législation russe (jusqu’en décembre 2016).

  Taux applicables en vertu de la législation russe (jusqu’en décembre 2016) Taux applicables en vertu du traité ( à partir du 1er janvier 2017)
Dividendes 15% 5% pour le bénéficiaire effectif des dividendes dans les cas suivants :

  • Une société (autre qu’une structure de partenariat)
  • Détention directe d’au moins 15% du capital de la société qui verse des dividendes

Sinon, un taux de 10 % s’applique dans tous les autres cas.

Intérêt 20% 0%
Redevances 20% 3%
Gains en capital 20% En règle générale, 0 %.

20% des gains en capital proviennent des éléments suivants :

  • Aliénation d’un bien immobilier
  • Aliénation d’actions tirant plus de 50% de leurs actifs directement ou indirectement d’un bien immobilier situé dans l’autre juridiction contractante. Cette disposition n’est pas applicable aux gains provenant de l’aliénation d’actions dans les circonstances suivantes :
  1. Échangé dans le cadre d’une réorganisation de l’entreprise.
  2. Une entreprise qui génère plus de 50 % de la valeur de son actif à partir d’un bien immobilier où se déroulent des opérations commerciales.
  3. Coté sur une bourse de valeurs convenue par les deux parties du traité.
Autres revenus 20% 0%

 

Nos consultants chez Damalion peuvent vous fournir des informations détaillées et vous aider à gérer l’impact de la convention de double imposition Hong Kong-Russie sur vos activités dans les deux juridictions.

Ces informations ne sont pas destinées à remplacer un conseil fiscal ou juridique individualisé. Nous vous suggérons de discuter de votre situation spécifique avec un conseiller fiscal ou juridique qualifié.